Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le scinque des Prairies (Eumeces septentrionalis) au Canada - Mise à jour

Résumé technique

Eumeces septentrionalis

Scinque des Prairies – Prairie Skink

Aire d’occurrence au Canada :

limitée au sud-ouest du Manitoba

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²)

(estimée à partir de la carte de la figure 4) : 1770 km²

Préciser la tendance.

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes de la zone d’occurrence?

Non

Superficie de la zone d’occupation (km²):

(estimée à partir de la figure 4) ≤400 km²

Préciser la tendance.

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes de la zone d’occupation?

Non

Nombre de localités actuelles connues ou présumées : (chaque localité correspond à une région importante montrant des types de sols appropriés)

~ 6

Préciser la tendance du nombre de localités.

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de localités?

Non

Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat.

En déclin

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population).

4-5 ans

Nombre d’individus matures :

Inconnu

Tendance de la population :

En déclin

% dudéclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations.

Inconnu

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures?

Non

La population totale est-elle très fragmentée? (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année) :

Oui

Préciserla tendance du nombre de populations.

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations?

Non

Énumérerchaque population et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

Non disponible

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  1. La perte d’habitat liée aux facteurs suivants constitue une menace importante :
    • mise en culture de la prairie mixte;
    • transformation de la prairie en tremblaie-parc à cause de la lutte contre les incendies;
    • envahissement de la prairie mixte par l’euphorbe ésule, plante exotique;
    • plantation de pins sylvestres, essence exotique, dans la prairie mixte.
  2. Il y a possibilité de perte de variabilité génétique à cause de la petite taille de la population, de la fragmentation de l’aire de répartition et de l’isolement de la population manitobaine des autres représentants de l’espèce.

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

États-Unis: [autres entités politiques ou organismes]: Variable

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Non

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Ne s’applique pas

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible pour les individus immigrants au Canada?

Non

Un sauvetage par des populations de l’extérieur est-il possible?

Non

Analyse quantitative

[fournir des précisions sur les calculs, les sources de données, les modèles, etc.] : Non applicable

Autres statuts

  • COSEPAC : espèce préoccupante (1989)
  • Manitoba : S2

Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce en voie de disparition

Code alphanumérique : B1 a b (i, ii, iii, iv, v) + 2 a b(i, ii, iii, iv, v)

Justification de la désignation : Ce lézard est confiné à une petite région (moins de 1700 km²) au Manitoba. Il a besoin de sols sablonneux et d’une prairie mixte. L’habitat de prairies disparaît à cause de la culture agricole, des parcs de peupliers faux-trembles de succession et de l’invasion par l’euphorbe ésule exotique. La population du Manitoba est isolée du reste des individus de l’espèce aux États-Unis, en y étant séparée par plus de 100 kilomètres.

Application des critères

Critère A (Population totale en déclin) : non applicable parce que le taux de déclin est inconnu.

Critère B (Aire de répartition peu étendue, et déclin ou fluctuation) : en voie de disparition en vertu de B1, 2, a (zones fortement fragmentées) b (i, ii, iii, iv, v).

Critère C (Petite population totale et déclin) : non applicable parce que le nombre d’individus matures est inconnu.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition restreinte) : non applicable parce que le nombre d’individus matures est inconnu.

Critère E (Analyse quantitative) : non applicable