Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le scinque des Prairies (Eumeces septentrionalis) au Canada - Mise à jour

Information sur l’espèce

Nom et classification

Le scinque des Prairies (Eumeces septentrionalis Baird 1858) compte trois sous-espèces (Crother et al., 2000), dont l’une, l’Eumeces s. septentrionalis Baird 1858, est présente au Canada. Les deux autres sous-espèces sont l’E. s. obtusirostris Bocourt 1879 et l’E. s. pallidus Smith et Slater 1849. Cette dernière n’est pas communément reconnue, mais elle n’a jamais non plus été traitée explicitement comme un synonyme de l’Eumeces s. septentrionalis ou de l’E. s. obtusirostris (Crother et al., 2000). Selon certains auteurs, l’Eumeces s. septentrionalis et l’E. s. obtusirostris sont des espèces distinctes (Collins et Taggart, 2002). Une analyse de la génétique du scinque des Prairies est actuellement en cours, analyse dans laquelle sont pris en compte des spécimens du Manitoba (G. Fuerst, comm. pers., 2003).

Description

Le scinque des Prairies est un petit lézard effilé, pouvant mesurer du museau au cloaque jusqu’à 85 mm (figure 1). Chez la plupart des adultes, la longueur museau-cloaque est inférieure à 80 mm. La queue peut être à peu près de la même longueur que le corps. De couleur brune, ce lézard est orné de quatre bandes claires qui font toute la longueur du corps et une partie de la queue. Une coloration orange rougeâtre apparaît sur la tête et la gorge des mâles durant la saison de reproduction. Les juvéniles ont une queue bleu vif.

Figure 1. Scinque des Prairies. Photo d’Errol Bredin.

Figure 1.    Scinque des Prairies. Photo d’Errol Bredin