Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la violette jaune des monts de la sous-espèce praemorsa au Canada - Mise à jour

Protection actuelle ou autres désignations de statut

L’organisme The Nature Conservancy a attribué à la violette jaune des monts de la sous-espèce praemorsa, à l’échelle mondiale, la cote G5T3T5 (espèce non en péril à l’échelle mondiale [globally secure], sous-espèce vulnérable à non en péril [vulnerable to secure]). En Californie, en Oregon et au Washington, la violette jaune des monts a la cote SNR (NatureServe, 2006), qui signifie que sa situation n’a pas été officiellement évaluée, ce qui est généralement le cas des taxons apparemment répandus et abondants à l’échelle de l’État où ils sont présents. En 1995, le COSEPAC a classé la violette jaune des monts comme espèce menacée au Canada. La situation de la violette jaune des monts a été réévaluée en 2000, et son statut a été confirmé. Par la suite, la violette jaune des monts a été inscrite à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du Canada.

Le ministère de l’Environnement de la Colombie-Britannique a inscrit la violette jaune des monts sur sa « liste rouge » (taxons menacés ou en voie de disparition) d’espèces en péril dans la province (Douglas et al., 2002). Le Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique a attribué à l’espèce la cote S2 (espèce en péril [imperilled]) à l’échelle de la province (BC Species and Ecosystems Explorer, 2003).

La violette jaune des monts est visée au même titre que d’autres espèces rares par un programme de rétablissement multi-espèces des écosystèmes de chênes de Garry (Agence Parcs Canada, 2006).