Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement du chabot des montagnes Rocheuses (Cottus sp.) (populations du versant est) au Canada

Annexes

Annexe A : Effets sur l'environnement et les autres espèces

Conformément à la Directive du Cabinet sur l'évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes, tous les documents de planification du rétablissement sont soumis à une évaluation environnementale stratégique (EES). Ce type d'évaluation vise à intégrer des facteurs environnementaux dans l'élaboration de politiques publiques, de plans et de propositions de programme pour appuyer des prises de décision pertinentes en matière d'environnement.

La planification du rétablissement est censée profiter aux espèces en péril et à la biodiversité en général. Toutefois, on reconnaît que les programmes peuvent avoir des effets imprévus sur l'environnement. Le processus de planification fondé sur des lignes directrices nationales tient directement compte de tous les effets environnementaux, en s'attachant particulièrement aux répercussions possibles sur les espèces ou les habitats non ciblés. Les résultats de l'EES sont directement intégrés au programme, mais ils sont également résumés ci-après dans le présent énoncé.

La proposition de stratégie de rétablissement aura probablement un effet favorable sur les autres espèces de poisson, notamment sur le mené d'argent de l'Ouest (Hybognathus argyritis) et sur la barbotte des rapides (Noturus flavus) dans la rivière Milk, qui font partie des espèces menacées en Alberta. Le mené d'argent de l'Ouest a été inscrit sur la liste des espèces menacées en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP), en 2003. Le programme de rétablissement a été finalisé en 2007 (Équipe de rétablissement des espèces en péril de la rivière Milk 2007). Les programmes de rétablissement des deux espèces se complètent et améliorent l'efficacité lorsque vient le temps de mettre en œuvre les nombreuses mesures d'atténuation requises. Dans la rivière St. Mary, l'omble à tête plate (Salvelinus confluentus) est considéré comme une espèce vulnérable en Alberta et pourrait profiter des mécanismes conçus pour protéger le chabot des montagnes Rocheuses. Les mesures visant à maintenir le niveau d'écoulement des rivières, à prévenir la destruction de l'habitat et à limiter l'introduction de nouvelles espèces devraient profiter à cette dernière ainsi qu'aux autres espèces présentes dans les deux bassins.


Annexe B : Collaboration et consultation

L'équipe de rétablissement du chabot des montagnes Rocheuses (populations du versant est) a été créée en 2006. Elle a poursuivi les travaux amorcés par l'équipe de rétablissement des espèces de poissons dans la rivière Milk qui a été créée en 2004 dans le but d'élaborer un programme de rétablissement pour le mené argenté de l'Ouest (Hybognathus argyritis) et d'entreprendre des efforts de rétablissement concernant d'autres espèces en péril dont le chabot des montagnes Rocheuses (populations du versant est). L'équipe a été chargé d'élaborer un programme de rétablissement visant les populations du bassin hydrographique des rivières St. Mary et Milk tout en satisfaisant aux exigences du gouvernement fédéral et provincial. Les membres de l'équipe représentent les divers intérêts du point de vue de la conservation, de la réglementation et des intervenants dont Pêches et Océans Canada, Alberta Sustainable Resource Development, Alberta Environment, le Milk River Watershed Council of Canada (MRWCC), le Southern Alberta Environmental Group; la Milk River Ranchers' Association, les comtés de Cardston, de Forty Mile et de Warner, les villages de Coutts et de Warner et la Ville de Milk River. Les membres de l'équipe se sont réunis à Lethbridge, en Alberta. L'équipe de rétablissement a également tiré partie de la collaboration d'Annabelle Crop Eared Wolf de la tribu Blood lors de la première réunion.

Des lettres, des résumés de vulgarisation du programme de rétablissement ainsi que des fiches de renseignements ont été transmis à la Nation métisse de l'Alberta. Aucun commentaire n'a été reçu jusqu'à maintenant.

Lorsque la proposition de programme de rétablissement a été publiée dans le Registre public de la LEP, des annonces ont été diffusées dans les journaux locaux pour inviter le public à commenter le programme. En outre, des trousses d'information seront envoyées à certains intervenants ayant un intérêt connu pour le programme de rétablissement, notamment les utilisateurs des ressources, les organisations non gouvernementales, les groupes autochtones locaux et les administrations locales, qui pourront également commenter le programme. Tous les commentaires reçus seront pris en considération avant la publication de la version définitive du programme de rétablissement.