Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Rorqual boréal (Balaenoptera borealis) au Canada

Importance de l'espèce

L’importance du rorqual boréal pour l’industrie de la chasse à la baleine était surtout fonction de la qualité de sa chair. Andrews (1916) rapporte que cette dernière a un goût qui se rapproche du porc et du veau. C’est pour cette raison que le rorqual boréal n’est devenu une espèce visée seulement après que l’importance (et la disponibilité) de la chair de cétacé a surpassé celle de l’huile. Dans l’Antarctique et le Pacifique Nord, on a commencé à chasser le rorqual boréal pendant la deuxième moitié du XXe siècle (Perry et al., 1999; Gregr et al., 2000). Dans l’est de l’Atlantique Nord, le rorqual boréal était chassé depuis la fin du XIXe siècle (Jonsgård et Darling, 1977).

Comme le rorqual boréal se trouve rarement près des côtes, il n’est pas la principale espèce visée par les excursions d’observation des baleines. Pour la même raison, il n’a jamais joué un rôle dans la vie des groupes autochtones du littoral (Allan McNeill et Eric Grandison, comm. pers.), sauf peut-être de manière intermittente dans le nord-est du Pacifique. Néanmoins, étant l’un des plus grands animaux du milieu marin, le rorqual boréal joue probablement un rôle écologique important.