Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Pleurobème écarlate (Pleurobema sintoxia)

Importance de l'espèce

Des 31 espèces du genre Pleurobema (reconnues par Williams et al., 1993), le P. sintoxia est la seule dont l’aire de répartition s’étend jusque dans le Canada. Quinze espèces de pleurobèmes soit figurent déjà sur la liste de l’Endangered Species Act des États-Unis, soit y sont candidates (USFWS, 2002). On présume que certaines d’entre elles sont déjà disparues. Le Pleurobema sintoxia est la seule espèce du genre Pleurobema dont la situation est considérée comme stable par l’American Fisheries Society (Williams et al., 1993), mais cette information date d’une dizaine d’années. Le genre tout entier est en voie de disparition rapide, surtout à cause de la modification de l’habitat qu’entraîne la construction de barrages de retenue. Les genres Pleurobema et Epioblasma sont les Unionidés les plus gravement menacés; il faut donc protéger même les membres les plus communs de ces deux genres pour assurer la survie de ces derniers. La présence d’espèces de moules rares est un indicateur de la salubrité de l’eau, les espèces les plus rares étant souvent les plus sensibles à l’altération de l’habitat. En revanche, le déclin continuel ou la disparition d’espèces rares indique que nos ressources en eau douce continuent de se dégrader.