Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Pleurobème écarlate (Pleurobema sintoxia)

Sommaire du rapport de situation

Le Pleurobema sintoxia se trouvait jadis dans 19 États américains et dans la province de l’Ontario. Aux États-Unis, on le trouvait dans tout le réseau hydrographique du Mississippi et de l’Ohio. Il était aussi présent dans le lac Érié, le lac Sainte-Claire et leurs bassins versants. Les données sur l’abondance historique de l’espèce sont rares, mais Ortmann (1919) a qualifié l’espèce d’abondante à maints endroits de son aire de répartition au début du 20e siècle. En revanche, la plupart des autorités compétentes qualifient actuellement l’espèce de peu commune et jamais d’abondante, et le manque de recrutement est évident dans certains cours d’eau du Kentucky et du Missouri. Au Canada, le pleurobème écarlate se trouvait jadis dans la partie occidentale du lac Érié, dans le lac Sainte-Claire et dans les rivières Niagara, Detroit, Grand, Thames et Sydenham. Il a disparu du lac Érié, des rivières Niagara et Detroit et des eaux du large du lac Sainte-Claire à cause de la moule zébrée. On a découvert une importante population dans les eaux peu profondes du delta de la rivière Sainte-Claire (dans le lac du même nom) en 1999, mais il n’est pas certain que cette population continuera de coexister avec la moule zébrée. Le pleurobème écarlate a connu un déclin dans les rivières Grand et Thames, où il ne reste qu’un petit nombre de gros spécimens – probablement des reliques. Dans la rivière Grand, le déclin pourrait être réversible, car plusieurs autres espèces de moules ont commencé à recoloniser le cours inférieur de la rivière à la suite des nettes améliorations de la qualité de l’eau observées depuis 25 ans. La population de P. sintoxia la plus saine au Canada vit dans la rivière Sydenham, où l’espèce est relativement rare (son abondance correspondant à environ 1 p. 100 de la communauté de moules) mais donne des signes de recrutement régulier à un ou deux sites.

Le pleurobème écarlate est actuellement listé comme espèce en voie de disparition (endangered) en Iowa et en Pennsylvanie, comme espèce menacée (threatened) au Minnesota, comme espèce préoccupante (special concern) au Michigan et au Wisconsin et comme espèce d’intérêt particulier (special interest) en Ohio; il bénéficie donc d’une certaine protection dans ces États. Il est toutefois absent des listes fédérales américaines. La plupart des terres qui bordent les tronçons des rivières Thames, Grand et Sydenham où on a trouvé des P. sintoxia vivants ces dernières années sont privées et utilisées pour l’agriculture. La population de P. sintoxia du delta de la rivière Sainte-Claire se trouve dans le territoire de la Première Nation de l’île Walpole. Ce secteur non développé est géré par cette Première Nation, ce qui signifie qu’il y a une bonne possibilité de protection de la population contre les perturbations anthropiques. Cependant, il n’est pas sûr qu’on pourra la protéger indéfiniment de la moule zébrée. Les menaces les plus importantes pour la survie du pleurobème écarlate au Canada sont la moule zébrée et les impacts agricoles.