Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la lasthénie glabre (Lasthenia glaberrima) au Canada

Information sur l’espèce

Nom et classification

Nom scientifique :
Lasthenia glaberrima A.DC.
Synonyme :
L. minima Suksd.
Nom français :
Lasthénie glabre
Noms anglais :
Rayless Goldfields, Smooth Goldfields
Famille :
Astéracées (famille des asters)
Grand groupe végétal :
Eudicotylédones

Le Lasthenia glaberrima est un taxon bien défini dont la classification n’est aucunement problématique. Des sujets de taille réduite, produisant de petites inflorescences, ont été désignés L. minima Suksd., mais ce nom a été abandonné dans les flores modernes parce que les différences de taille semblent être attribuables uniquement aux conditions du milieu (Ornduff, 1966).

Description morphologique

Le Lasthenia glaberrima est une plante annuelle étalée à dressée, à racine pivotante, à tige simple à très ramifiée et glabre (figure 1). Des racines adventices peuvent se former à partir des nœuds inférieurs des tiges. Les feuilles sont opposées, linéaires, longues de 2 à 10 cm, entières et glabres. Les fleurs sont disposées en capitules groupés dressés à l’anthèse, mais retombants par la suite. Chaque capitule, en forme de cloche, mesure de 5 à 7 mm de longueur et est sous-tendu par un involucre de 5 à 10 bractées pubescentes soudées. Les fleurs sont serrées sur un réceptacle conique entouré par les bractées involucrales. Les fleurs du pourtour, au nombre de 6 à 13, comportent des ligules (structures pétaloïdes) jaune pâle très peu apparentes. Les fleurs du centre, ou du disque, plus nombreuses, sont également jaune pâle, mais non ligulées. Le fruit (akène) linéaire pubescent, mesure moins de 4 mm de longueur. Il est pourvu d’une aigrette formée d’écailles effilées à elliptiques. L’aigrette peut compter jusqu’à 10 écailles (Ornduff, 1966, 1993).

Figure 1. Morphologie du Lasthenia glaberrima. Illustration de John H. Rumley, tirée de Hitchock et al. (1955) et reproduite avec la permission des auteurs.

  1. plante entière
  2. involucre du capitule
  3. fleur à ligules courtes du pourtour du capitule
  4. fleur non ligulée du centre du capitule
Figure 1. Morphologie du Lasthenia glaberrima

Description génétique

Chez le genre Lasthenia, le nombre chromosomique de base est x=8. Le genre est monophylétique, et son évolution semble avoir été marquée par un rayonnement initial rapide suivi de longues périodes d’adaptation et de spéciation. Les données disponibles donnent à croire que les principales différences morphologiques, écologiques, cytologiques et biochimiques entre les espèces de Lasthenia résultent de l’accumulation de seulement quelques différences génétiques (Ornduff, 1976). Le Lasthenia glaberrima a un nombre chromosomique de 2n=10 (Ornduff, 1993). Ornduff (1966) croyait que le L. glaberrima était une espèce plutôt évoluée du genre, mais après examen de données de séquençage d’espaceurs transcrits internes (ITS), Desrochers et Dodge (2003) ont conclu qu’il s’agissait plutôt d’une espèce primitive. Le L. glaberrima présente une grande variation morphologique et est autogame; il est donc fort possible que certaines populations soient génétiquement distinctes, en particulier les populations isolées, comme celle du Canada (Chan, comm. pers., 2005).

Unités désignables

Il y a une seule population connue de l’espèce au Canada, donc une seule unité désignable.