Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la musaraigne de Gaspé (Sorex gaspensis) au Canada

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Au Canada, le S. gaspensis a été désigné comme une espèce préoccupante par le COSEPAC (dernière évaluation en avril 1988). L’espèce figure actuellement à l’annexe 3 de la Loi sur les espèces en péril (Lois du Canada 2002). En Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et au Québec, ni le S. gaspensis ni le S. dispar ne font partie de listes de lois sur les espèces menacées de disparition. Cependant, le Québec considère le S. gaspensis comme « susceptible d’être désignée espèce menacée ou vulnérable ». 

Selon NatureServe, à l’échelle mondiale, le S. gaspensis est coté G3, vulnérable à une disparition du pays ou de la planète (vulnerable to extirpation or extinction, évalué le 1er novembre 1996). L’espèce est cotée S1, extrêmement rare dans toute son aire de répartition provinciale, soit cinq occurrences ou moins ou très peu d’individus au Nouveau-Brunswick et S2, rare dans toute son aire de répartition provinciale (de 6 à 20 occurrences ou peu d’individus) et peut-être vulnérable à la disparition du pays en raison de sa rareté ou d’autres facteurs en Nouvelle-Écosse. Au Québec, l’espèce est cotée S1.

À l’échelle mondiale et aux États-Unis, le S. dispar est coté G4, apparemment non en péril (apparently secure) par NatureServe (NatureServe, 2004, évalué le 1er novembre 1996). Cependant, au Canada, NatureServe cote cette espèce N1N2, en péril--gravement en péril (imperiled--critically imperiled, évaluée le 8 février 2000). Au Québec, sa situation provinciale n’a pas été évaluée, mais l’espèce est cotée S1 en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick, bien que cette désignation soit incertaine au Nouveau-Brunswick.