Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la musaraigne de Gaspé (Sorex gaspensis) au Canada

Répartition

Le S. gaspensis est actuellement la seule musaraigne nord-américaine dont l’aire de répartition se situe entièrement au Canada. L’espèce est signalée dans cinq régions : une dans la péninsule gaspésienne, au Québec; deux au Nouveau-Brunswick; et deux dans le nord de la Nouvelle-Écosse (figure 2). Jusqu’à présent, il existe 133 mentions de l’espèce (33 endroits en 2004) : 80 dans les Maritimes et 53 au Québec. Depuis la publication du rapport de situation de Scott (1988), quatre autres mentions historiques ont été situées et 15 nouvelles mentions ont été signalées.

Figure 2. Répartition géographique S. d. dispar, S. d. blitchi et S. gaspensis, des sous-espèces de S. dispar. Cette carte a été modifiée de Rhymer et al. (2004). Légende : 1 =S. gaspensis; 2 = S. d  dispar du nord des États-Unis; 3 = S. d. blitchi du sud des États-Unis; 4 = Chevauchement de S. gaspensis et de S. d. dispar.

Répartition géographique S. d. dispar, S. d. blitchi et S. gaspensis, des sous-espèces de S. dispar

De récents relevés indiquent que l’écart géographique est ténu quant à l’aire de répartition du S. dispar et du S. gaspensis (voir par exemple McAlpine et al., 2004). Jusqu’à présent (2004), 21 spécimens de S. dispar ont été consignés au Canada (11 sites) : 12 dans le sud-est du Québec, deux dans le sud-est et un dans le centre sud du Nouveau-Brunswick ainsi que six en Nouvelle-Écosse continentale (McAlpine et al., 2004). LeS. dispar se limite aux régions montagneuses du nord-est de l’Amérique du Nord (figure 3).

Figure 3. Emplacements canadiens où le S. gaspensis et le S. dispar ont été signalés.

 Emplacements canadiens où le S. gaspensis et le S. dispar ont été signalés

Il est très probable que les deux espèces sont plus répandues que ce que l’on croit actuellement. De nombreuses zones d’habitat propice n’ont pas fait l’objet de relevés. Par exemple, il existe des habitats qui semblent propices aux deux espèces dans les monts Cobequid de la Nouvelle-Écosse et les collines Nerepis, au Nouveau-Brunswick (Woolaver et al.,1998; McAlpine et al., 2004). Il y a un vaste habitat de talus granitique dans les hautes terres de l’est de l’île du Cap-Breton entre Tarbotvale et Cape Smokey (Scott, 1988; F. Scott, comm. pers.).

Les deux espèces sont difficiles à détecter, et il serait nécessaire de mener des piégeages intensifs. Par exemple, en Nouvelle-Écosse, seul un S. dispar a été récolté au cours des 1 500 nuits de piégeage (Woolaver et al.,1998; M. Elderkin, comm. pers.) et environ 1 000 nuits ont été nécessaires pour piéger chacun des quatre S. disparrécoltés dans la vallée du ruisseau Smith (Scott et van Zyll de Jong, 1989). De même, dans le parc national Forillon, dans la péninsule gaspésienne, un seul S. gaspensis se trouvait parmi les 27 spécimens de Sorex récoltés au cours de 340 nuits de piégeage (S. Paradis, comm. pers.).

La zone d’occurrence du S. gaspensis et du S. dispar a été calculée à l’aide de la technique du polygone convexe minimal (C. Lougheed, Environnement Canada, comm. pers.). Nous n’avons pas tenu compte dans le calcul des zones de polygone qui recouvraient l’océan Atlantique (sites du nord de la Nouvelle-Écosse) ou le nord des États-Unis (sites du sud du Québec). Relativement aux observations isolées, une zone au rayon de 2 km a été dessinée autour de chaque site. Ces calculs ont défini une zone d’occurrence de 13 089 km² pour le S. gaspensis et de 1 369 km² pour le S. dispar. Si l’on considère les deux espèces comme des sous-espèces, la zone d’occurrence totale serait de 14 385 km² (zone d’occurrence combinée du S. gaspensis et du S. dispar).

Nous avons calculé la zone d’occupation à l’aide de deux types de grille : une de 2 km² et une autre de 4 km² (C. Lougheed, comm. pers.). La grille de 2 km² constituait une estimation conservatrice de la zone d’occupation, et celle de 4 km² l’était moins. La grille de 2 km² a permis d’obtenir une zone d’occupation totale pour le S. gaspensis de 128 km² et, pour le S. dispar, de 36 km². La zone d’occupation combinée pour les deux espèces s’établissait à 164 km². La grille de 4 km² a permis d’obtenir une zone d’occupation pour le S. gaspensis de 480 km² et, pour leS. dispar, de 128 km². La zone d’occupation combinée pour les deux espèces s’établissait à 608 km². Puisque les zones d’occupation calculées sont très petites, il est possible que la grille de 4 km² exclue des habitats adjacents apparemment propices n’ayant pas été inventoriés. Nous estimons que d’autres relevés menés dans des habitats propices permettraient d’observer d’autres populations (en particulier à l’aide d’un échantillonnage systématique); toutefois, il sera nécessaire de déployer des efforts importants, en raison du faible taux de détection de l’espèce.

Il n’existe aucune donnée sur les changements historiques du nombre de populations ni de leur étendue, mais nous présumons qu’il est relativement stable en raison de l’absence de perturbation de l’habitat par les humains.

Tableau 2. Emplacements où le S. gaspensis a été récolté et emplacement actuel des spécimens dans les collections de musées. Tableau tiré de Scott (1988) et mis à jour
ProvinceComtéSiteNombreDateMuséeSexeSources
Nouvelle-ÉcosseVictoriaMont South, parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton21974MCN 46973-46974U1
Nouvelle-ÉcosseInvernessVallée de Grande Anse, parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton11974MCN 469751
4U
1
Nouvelle-ÉcosseInvernessVallée de la rivière Cheticamp, Hautes-Terres-du-Cap-Breton41974MCN 46976-46979U 
Nouvelle-ÉcosseVictoriaSommet du mont Kelly, près d’Englishtown11971NSM 971.324.16 
Nouvelle-ÉcosseInvernessRuisseau Lewis11981NSM 981.301.5 
Nouvelle-ÉcosseInvernessRuisseau Wreck Cove11981NSM 981.302.1 
Nouvelle-ÉcosseInvernessNord-est de Margaree11979NSM 979.305.1S♂ 
QuébecGaspé-OuestAux chutes près du chalet, parc provincial de la Gaspésie21953MCN 21950-219512A♂ 
QuébecGaspé-OuestPrès des chutes, parc provincial de la Gaspésie31955AMNH 173442-443, 1736453♂ 
QuébecGaspé-OuestMont Albert, parc provincial de la Gaspésie21923AMNH 64190, 64191♂♀ 
QuébecGaspé-Ouest16 km à l’ouest du mont Albert, parc provincial de la Gaspésie11923AMNH 64189 
QuébecBonaventureVallée de la Cascapédia à Red Camp, 12 km à l’intérieur71927AMNH 74511-13, 74515, 74517-181♂
5♀
 
QuébecBonaventureVallée de la Cascapédia à New Dureen, 19 km à l’intérieur11927AMNH 74516 
QuébecBonaventureVallée de la Cascapédia à Middle Camp, 32 km à l’intérieur11927AMNH 74514 
QuébecMatapédia/MataneVallée de la Cascapédia aux montagnes Big Berry, 56 km à l’intérieur11927AMNH 74808U 
Québec Rivière Cascapédia, montagnes Berry11927AMNH 74519U 
Québec Rivière Cascapédia, Red Camp21927AMNH 74520-745212♂ 
Québec Rivière Cascapédia, Middle Camp11927AMNH 74522 
Québec Rivière Cascapédia, ruisseau Indian Falls31995  5
Québec Rivière Cascapédia, ruisseau Morency11995  5
Québec Rivière Cascapédia, ruisseau Charles61995   
Québec Rivière Cascapédia, ruisseau Charles11999   
Québec Rivière Cascapédia, ruisseau Dechêne12000   
Québec Petite Cascapédia12001   
Québec Parc de la Gaspésie11996  5
Québec Mont Albert, lac Sainte-Anne11961   
Québec Mont Albert, ruisseau des Quatre Lacs à la hauteur du petit lac Sainte-Anne11961   
Québec Rivière Bonaventure, caverne de Saint-Elzéar-de-Bonaventure131977   
Québec Près du ruisseau Deloge à Notre-Dame-des-Bois11998  5
Québec Parc national Forillon12002  5
Nouveau-BrunswickCarletonMont Moose, près de Bath11980USNM 553302A♀ 
Nouveau-BrunswickNorthumberland5,6 km au SO du mont Carleton, parc provincial Mont-Carleton11961MR R-125A♂2
Nouveau-BrunswickRestigouchePente nord du mont Sagamook, Mt parc provincial Mont-Carleton671980MNB 1843-1846,
SU 12018-12019,
TWF 561,
USNM 553242-553301
3A♂ 2A♀ 62S?3,4

1 AMNH 74510 mentionné dans Scott (1988) introuvable

Abréviation des collections : AMNH = American Museum of Natural History, New York; MNB = Musée du Nouveau-Brunswick, Saint John; MCN = Musée canadien de la nature, Ottawa; NSM = Nova Scotia Museum, Halifax; MR = Musée Redpath, Montréal; SU = The Vertebrate Museum, Université de Shippensburg, Shippensburg (PA); TWF = Collection privée de Thomas W. French; USNM = United States National Museum, Washington; ACAD = Wildlife Museum, Université Acadia.

Sources : 1. Roscoe et Majka (1976), 2. Peterson et Symansky (1963), 3. Whitaker et French (1982), 4. French et Kirkland (1983), 5. Rhymer et al. (2004).

Tableau 3. Emplacements canadiens où le S. dispar a été récolté et emplacement actuel des spécimens dans les collections de musées
ProvinceComtéSiteNombreDateMuséeSexeSources
Québec Armstrong, 16 km SE près de Lac du Portage et de la frontière du Maine21955AMNH 174347, 2525292♂1
Québec Sud de Chartierville, à quelques verges au nord de la frontière du New Hampshire31955AMNH 252526-2525282♂ 1♀1
Québec  31955AMNH 174344-1743462♂ 1♀ 
Québec Parc du Mont-Mégantic21995  6
Québec Parc do Mont-Mégantic11998  6
Québec Gosford11997  6
Nouveau-BrunswickAlbertCrowley Mountain, collines Nerepis12002MNB 5970A♂2
Nouveau-BrunswickAlbert5,3 km N,
3,5 km O de Riverside-Albert
21978
1979
SU 8393
??
2S♂
3, 4
Nouvelle-ÉcosseCumberlandFolly Mountain11984NSM 984.301.1A♀5
Nouvelle-ÉcosseCumberlandVallée du ruisseau Smith41986NMC 52250-52251, NSM 10017, 100243S♂ A♂7
Nouvelle-ÉcosseColchesterRuisseau Copper Mine11996ACAD 04000001951S♂8

Sources : 1. Peterson (1966), 2. McAlpine et al. (2004), 3. Kirkland et Schmidt (1982), 4. Kirkland et al. (1979), 5. Scott (1987), 6. Rhymer et al.(2004), 7. Scott et van Zyll de Jong (1989), 8. Woolaver et al. (1998).