Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le cornouiller fleuri au Canada

Répartition

Aire de répartition mondiale

Le cornouiller fleuri se trouve dans l’est de l’Amérique du Nord, depuis le sud du Michigan, de l’Ontario et du Maine jusque dans l’est du Texas et le nord de la Floride. Il est commun dans les forêts décidues des États du milieu et du sud des États-Unis, où il est présent depuis la côte jusqu’en altitude dans les Appalaches, dans le sud. Deux populations largement isolées sont connues des montagnes du nord-est et du centre-est du Mexique (figure 2).


Figure 2 : Aire de répartition mondiale du Cornus florida

Figure 2 : Aire de répartition mondiale du Cornus florida (d’après Little, 1971).

D’après Little, 1971.


Aire de répartition canadienne

Au Canada, le cornouiller fleuri est confiné à la zone carolinienne (région forestière des feuillus) du sud de l’Ontario. Il se trouve depuis Oakville, immédiatement à l’ouest de Toronto, et le long et à proximité de l’escarpement du Niagara, en passant par les régions de Halton et de Hamilton, jusqu’à plusieurs sites répartis dans la région de Niagara et plus loin vers le sud-ouest. Il est particulièrement abondant dans la plaine sableuse du comté de Norfolk, et il forme des populations périphériques dans les comtés de Brant (mention historique), de Middlesex, d’Elgin et de Lambton, et une autre groupe de sites à Chatham-Kent et dans le comté d’Essex. L’espèce demeure présente dans toutes les régions occupées historiquement (Fox et Soper, 1952), mais elle n’atteint plus le comté de Brant. La zone d’occurrence estimée correspond approximativement à la superficie de la zone carolinienne (22 500 km2), d’après l’aire de répartition illustrée à la figure 3. La zone d’occupation est estimée à 1 km2 par site (estimation fondée sur une observation personnelle). La superficie totale des quelque 154 sites documentés entre 1975 et 2005 s’élève à environ 150 km2, si l’on admet un certain chevauchement entre les mailles. Les points apparaissant à la figure 3 sont fondés sur une liste exhaustive de sites précis établie à partir de mentions colligées dans les herbiers, des mentions répertoriées par le Centre d’information sur le patrimoine naturel et d’observations récentes sur le terrain.


Figure 3 : Répartition des populations indigènes de Cornus florida au Canada

Figure 3 : Répartition des populations indigènes de Cornus florida au Canada.