Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

L’albatros à queue courte (Phoebastria albatrus)

Rapport de situation du COSEPAC
sur
l’Albatros à queue courte
Phoebastria albatrus
au Canada
2003

Information sur l'espèce

Nom et classification

La première mention du Phoebastria albatrus, généralement appelé Albatros à queue courte, a été faite par George Steller dans les années 1740. Le spécimen-type de l’espèce a été récolté au large du Kamtchatka, en Russie, et a été décrit en 1769 par P.S. Pallas dans la publication Spicilegia Zoologica (AOU, 1998). L’espèce est également désignée moins fréquemment sous le nom d’Albatros de Steller (Steller’s albatross - Austin, 1949; Harrison, 1983; National Geographic Society, 1987; Sibley et Monroe, 1990) et parfois en anglais sous le nom de « coast albatross » (Sherburne, 1993; Federal Register, 2000). Son nom commun anglais usuel est « Short-tailed Albatross ».

Jusqu’à récemment, l’Albatros à queue courte était classé dans le genre Diomedea (classe de Oiseaux, ordre des Procellariiformes, famille des Diomédéidés, Diomedea albatrus Pallas, 1769). En se fondant sur les résultats d’études génétiques (Nunn et al., 1996), on classe maintenant cette espèce dans le même genre que toutes les espèces d’albatros du nord du Pacifique, soit le genre Phoebastria : classe des Oiseaux, ordre des Procellariiformes, famille des Diomédéidés, Phoebastria albatrus (Pallas, 1769).


Description

L’Albatros à queue courte présente les caractéristiques morphologiques classiques de la famille des Diomédéidés : oiseau à gros corps pourvu de longues ailes étroites, adapté pour planer juste au-dessus de la surface de l’eau (figure 1). L’Albatros à queue courte est le plus gros des albatros du Pacifique Nord et, à l’âge adulte, le seul albatros à corps blanc présent dans cette région. Son gros bec, caractéristique distinctive quelle que soit la classe d’âge, est rose et crochu avec une pointe bleuâtre. Les sexes sont semblables dans toutes les classes d’âge et il n’y a pas de variation saisonnière dans le plumage (Harrison, 1983).

L’adulte a le dos blanc, la tête et l’arrière du cou jaune pâle, les ailes noir et blanc, la queue blanche frangée de noir, les pattes et les pieds pâles. Il mesure entre 84 et 94 cm (33 à 37 pouces) et les ailes ont une envergure de 213 à 229 cm (84 à 90 pouces) (Harrison, 1983). Dans leur première année, les oiseaux sont entièrement brun chocolat et ressemblent beaucoup aux jeunes de l’Albatros à pieds noirs (Phoebastria nigripes). Cependant, leur gros bec rose éclatant constitue une caractéristique permettant de bien distinguer les deux espèces sur le terrain. Il faut 12 à 20 ans pour que l’oiseau acquière son plumage adulte complet (avec la tête et le cou jaunâtre) (Sibley, 2000) (voir Harrison, 1983 pour une description complète des immatures et des subadultes).


 Figure 1 : Albatros à queue courte (Phoebastria albatrus) adultes

 Figure 1 : Albatros à queue courte (Phoebastria albatrus) adultes (photo de Hiroshi Hasegawa).

Photo de Hiroshi Hasegawa.