Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Teigne tricheuse du yucca (Tegeticula corruptrix)

Répartition

Aire de répartition mondiale

Le T. corruptrix est associé aux yuccas depuis le Mexique et le sud du Texas jusqu’en Alberta et de la Californie au Nebraska (Crabb et Pellmyr, 2004; COSEPAC, 2002; Pellmyr, 1999) (figure 2). L’aire de répartition exacte de l’espèce aux États-Unis demeure à préciser, et de nouvelles mentions sont à prévoir maintenant que les critères permettant de reconnaître l’espèce sont bien établis. Récemment, la présence du T. corruptrix a été confirmée dans toutes les populations du yucca glauque (Yucca glauca) du nord du Montana, parfois en forte densité (D. Hurlburt, données inédites). 

Figure 2. Aire de répartition de la teigne tricheuse du yucca (Tegeticula corruptrix) en Amérique du Nord.

Figure 2. Aire de répartition de la teigne tricheuse du yucca (Tegeticula corruptrix) en Amérique du Nord.


Aire de répartition canadienne

Au Canada, la teigne tricheuse du yucca présente des effectifs viables dans une seule population de yucca glauque, dans le sud-est de l’Alberta, le long d’un tronçon de coulée de 2 km exposé au sud, en bordure de la rivière Lost, un affluent de la rivière Milk (figure 3). Cette population se trouve en totalité sur des terres appartenant à la Sous-station de recherches agricoles de Lethbridge (Agriculture et Agroalimentaire Canada)  et gérées par cette dernière, à Onefour (Alberta).

Figure 3.    Emplacements des deux populations connues de la teigne tricheuse du yucca (Tegeticula corruptrix) au Canada.

Figure 3.    Emplacements des deux populations connues de la teigne tricheuse du yucca (Tegeticula corruptrix) au Canada.

Un seul adulte a été observé dans une deuxième population de yucca glauque établie dans la réserve de pâturage Pinhorn (Csotonyi et Hurlburt, 2000) (figure 3). Aucune chenille n’y a été trouvée, ni dans le sol ni dans les quelques fruits produits par les plants de yucca glauque, mais deux cocons larvaires vides ont été découverts dans le sol en 2001 (D. Hurlburt, données inédites). La présence de ces cocons dans le sol donne à croire que quelques individus pourraient y être encore présents en diapause, en dépit de la quasi-absence de reproduction sexuée du yucca glauque à cet endroit. Au rythme où le yucca glauque se reproduit actuellement dans la réserve de pâturage Pinhorn, il y a peu de chance que la teigne tricheuse du yucca parvienne à y maintenir une population viable. 

Il se peut que le T. corruptrix soit présent dans d’autres petites parcelles transplantées de yucca glauque à proximité de Medicine Hat (Alberta) et de Fox Valley (Saskatchewan), ou dans les quelques plants transplantés et poussant près de Rockglen (Saskatchewan). Sa survie, comme celle de la teigne du yucca, dépend cependant de la reproduction sexuée du yucca glauque. Il est donc impossible pour les populations viables de la teigne tricheuse du yucca de se trouver dans les parcelles de yucca qui se reproduisent uniquement par voie asexuée. Une liste des spécimens canadiens de T. corruptrix se trouvant dans des collections publiques est présentée à l’annexe 1.