Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Teigne tricheuse du yucca (Tegeticula corruptrix)

Importance de l'espèce

Le T. corruptrix est important à titre de membre d’un complexe d’espèces qui ont besoin du yucca glauque comme source de nourriture et refuge. Au Canada, trois espèces de teignes associées au yucca (T. yuccasella, T. corruptrix et P. quinquepunctellus) dépendent obligatoirement du yucca glauque pour leur survie et leur reproduction. Plusieurs autres espèces de teigne et un hespérie ont été mentionnées une fois seulement au Canada, chaque fois à l’intérieur de la population de yucca glauque de Onefour (Tuttle, 2005; Norbert Kondla, comm. pers.). D’autres espèces rares, dont l’iguane à petites cornes, y sont aussi fréquemment observées. 

Les populations canadiennes du T. corruptrix font partie d’un groupe d’organismes qui sont présents naturellement à la limite nord de leur aire de répartition respective dans le sud-est de l’Alberta. Bon nombre de ces populations étaient probablement confinées aux régions plus chaudes au moment du retrait des glaces après l’hypsithermal. Si leur habitat n’est pas détruit, certaines de ces espèces devraient connaître du succès sous les conditions qui prévalent à la limite nord de leur aire de répartition (Hurlburt, 2004) et conserver une plus grande diversité génétique que leurs homologues vivant plus au sud.