Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Tête carminée au Canada

Résumé technique

Notropis percobromus (Cope, 1871)

tête carminée
carmine shiner

Répartition au Canada : Bassin hydrographique de la rivière Whitemouth et autres aires à proximité du bassin hydrographique de la rivière Winnipeg au Manitoba.


Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km2) au Canada
Voir le tableau 1
~120




Préciser la tendance (en déclin,
stable, en expansion, inconnue).

Inconnue


Y a-t-il des fluctuations extrêmes
dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu



Superficie de la zone d’occupation (km2)
Voir le tableau 1

~3,4




Préciser la tendance (en déclin,
stable, en expansion, inconnue).

Inconnue


Y a-t-il des fluctuations extrêmes
dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu



Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.

Rivières Whitemouth, Birch, Bird et Winnipeg ainsi que le chenal Pinawa.

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable,
en croissance, inconnue).

Inconnue



Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Non



Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Inconnue




Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).
De 2 à 3 ans



Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

Inconnu



Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

Inconnue



S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).







Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu



La population totale est‑elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de ≤ 1 individu/année)?

Non







Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Inconnue



Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu



Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

Inconnu



Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

La surexploitation, les introductions d’espèces et la pollution représentent des menaces susceptibles de peser sur les habitats et les populations de la tête carminéee. Cependant, on connaît très peu les exigences du cycle biologique de l’espèce et l’utilisation de son habitat pour évaluer les menaces réelles que présente chacune de ces facteurs. La dégradation de l’habitat est probable dans certains tronçons des rivières occupés par la tête carminéee. Cette dégradation est surtout attribuable à la régulation des cours d’eau et représente la plus importante des menaces à la survie de l’espèce.


Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?
États-Unis : non en péril

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?
Inconnue, mais improbable compte tenu des cycles de drainage et de l’habitat intermédiaire non convenable

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Probable


Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Inconnu



La possibilité d’une immigration de populations externes existe-elle?

Improbable


Analyse quantitative

Données insuffisantes.


Statut existant

  • Classements de The Nature Conservancy Ranks (NatureServe 2006)
    • Mondial – G5
    • National
      • États-Unis : N5
      • Canada : N2
    • Régional
      • États-Unis : AR – S4, IL – S3, IN – SNR, IA – S5, KS – S4, MI – SNR, MN – SNR, MO – SNR, ND – S3, OH – SNR, OK – S4, SD – S2, WI – SNR
      • Canada: MB – S2
  • Les espèces sauvages 2000 (Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril 2001)
    • Canada - s.o.
    • Man. - 2
  • COSEPAC
    • Espèce préoccupante en avril 1994, l’espèce est passée à la catégorie « menacée » en novembre 2001 et en avril 2006.

Admissibilité à des fins d’évaluation par le COSEPAC : 1- La tête carminée est une espèce nommée et reconnue. Le nom Notropis percobromus (Cope, 1871) n’était pas un nom synonyme, mais disponible; Wood et al. (2002) l’ont récemment remis à l’usage pour nommer certaines populations des États-Unis qu’ils ont par la suite nommées Notropis rubellus, tête rose. Les études morphométriques inédites de Stewart et Watkinson, ainsi que les études génétiques inédites de Wilson, ont révélé que la population du Manitoba renvoyait au N. percobromus. La 6e édition du Common and Scientific names of fishes from the United States, Canada, and Mexico de la Société américaine des pêches (Nelson et al., 2004) a accepté cette preuve et reconnaît que la population du Manitoba renvoyait au N. percobromus.


Statut et justification de la désignation

Statut : Menacée
Code alphanumérique : D2

Justification de la désignation : Cette espèce de poisson d’eau douce occupe une aire extrêmement restreinte au Manitoba. La principale menace qui pèse sur l’espèce est la modification du débit par suite de la régulation des cours d’eau.


Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) :
S.O. Ne correspond pas au critère, car les seuils de ce critère ne sont pas connus.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) :
Correspond aux critères B1 + 2a (5 emplacements), mais ne correspond pas aux critères b ou c.

Critère C (Petite population globale et déclin) :
S.O. Ne correspond pas au critère, car les seuils de ce critère ne sont pas connus.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) :
Correspond au critère de la catégorie « menacée », D2 (superficie de la zone d’occupation environ 3,4 < 20 km2), et 5 emplacements.

Critère E (Analyse quantitative) :
S.O.