Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la lamproie du Nord (populations des Grands Lacs - du haut Saint-Laurent et population de la Saskatchewan – Nelson) au Canada - Mise à jour

Protection actuelle ou autres désignations de statut

La lamproie du Nord est actuellement inscrite à l’annexe 3 de la Loi sur les espèces en péril comme espèce préoccupante au Canada, selon un rapport précédent du COSEPAC (Lanteigne, 1991). En outre, elle est inscrite comme espèce préoccupante à la liste des espèces en péril de l’Ontario. Le rapport Espèces sauvages 2005 (http://www.wildspecies.ca/wildspecies2005/index.cfm?lang=f&sec=0&view=0) classifie la lamproie du Nord « sensible » au Canada. À l’échelle provinciale, Espèces sauvages classifie les populations « sensibles » en Ontario et au Québec et « possiblement en péril » au Manitoba. Au Québec, le comité consultatif sur les espèces sauvages menacées ou vulnérables a recommandé, en juin 2005, d’inscrire la lamproie du Nord comme espèce vulnérable.

L’espèce est actuellement classée G4, apparemment non en péril (apparently secure) à l’échelle mondiale, N4, apparemment non en péril (apparently secure) aux États-Unis et N3, vulnérable (vulnerable) au Canada. À l’échelle provinciale, elle est cotée S2, en péril (imperiled) au Manitoba et S3, vulnérable (vulnerable) en Ontario et au Québec. Actuellement, aux États-Unis, la lamproie du Nord est également classée S1, gravement en péril (critically imperiled) en Illinois, dans l’État de New York, en Pennsylvanie, au Vermont et en Virginie­Occidentale, S2 au Kentucky et en Ohio, S3 au Minnesota et S4, apparemment non en péril (apparently secure) en Indiana, au Michigan, au Missouri et au Wisconsin (NatureServe, 2006).

L’habitat de la lamproie du Nord est protégé en principe en vertu de la Loi sur les pêches du gouvernement fédéral. Au Québec, il est protégé par la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune.