Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Rapport annuel du COSEPAC - 2006

Item IV – Opérations et procédures du COSEPAC

Révision de la définition de la catégorie données insuffisantes (DI):

Une catégorie qui s'applique lorsque l'information disponible est insuffisante (a) pour déterminer l'admissibilité d'une espèce à l'évaluation ou (b) pour permettre une évaluation du risque de disparition de l'espèce.

Approche pour simplifier les réévaluations:

Au cours des dernières années, le ministre de l'Environnement a confié comme priorité au COSEPAC l'élaboration d'une approche permettant de simplifier les réévaluations de la situation des espèces, en tenant compte particulièrement de l'exigence établie dans la Loi sur les espèces en péril portant sur l'examen de la classification de chaque espèce en péril au moins tous les 10 ans.

En mai 2005, un groupe de travail a été constitué et chargé de travailler à cette tâche, et, en avril 2006, le COSEPAC a approuvé une approche devant permettre de simplifier les réévaluations de la situation des espèces.

Vous trouverez à l'Annexe V les grandes lignes de cette approche que nous soumettons pour votre approbation.

Les connaissances des collectivités dans le processus d'évaluation :

Tel approuvé par le COSEPAC en mai 2005 et à la suite des recommandations de son groupe de travail sur les connaissances des collectivités, le COSEPAC a entrepris les étapes suivantes afin d'améliorer l'incorporation des connaissances des collectivités dans le processus d'évaluation :

  • il a mis au point une procédure visant à présenter les rapports de situation intérimédiaires des espèces à des détenteurs des connaissances des collectivités;
  • il a ajouté une section « Connaissances des collectivités » à son site Web pour donner une meilleure explication du type d'information que le COSEPAC recherche et informer les personnes, les organismes et les associations de  quelle façon ils peuvent contribuer de l'information dans le processus d'évaluation. Un questionnaire a également été affiché sur le site Web pour rendre ce processus plus facile.

Au cours de l'année dernière, le COSEPAC a reçu de l'information pertinente pour quelques-unes des espèces évaluées en 2006, à la suite de cette initiative préliminaire de recherche de connaissances des collectivités La démarche par laquelle les contributeurs éventuels sont contactés directement semble prometteuse et sera reconduite. Le COSEPAC envisage également l'élaboration d'un programme de sensibilisation en vue de présenter une meilleure information, d'une part, au public sur le mandat, le rôle et les activités du COSEPAC, d'autre part, aux personnes, aux organismes et aux associations sur la façon de contribuer de l'information dans le processus d'évaluation.

Lignes directrices pour reconnaître les unités désignables inférieures à l'espèce :

Le COSEPAC a révisé ses Lignes directrices pour reconnaître les unités désignables inférieures à l'espèce pour mieux décrire les situations pour lesquelles le COSEPAC pourrait décider de combiner des unités désignables lors de la désignation de statut.

Vous trouverez à l'Annexe VI les changements aux lignes directrices que nous soumettons pour votre approbation.

Rapports sur l'habitat / Approche écosystémique :

En collaboration avec la Colombie-Britannique, le COSEPAC a entrepris un projet visant à documenter les changements de l'habitat qui ont eu lieu au fil des ans dans la vallée de l'Okanagan. Un rapport final est en préparation.

Suite à cette initiative, le COSEPAC a mis sur pied un groupe de travail, présidé par un membre des compétences provenant de l'Alberta, pour commencer le processus de préparation d'un projet semblable de cartographie de l'habitat indigène des prairies (p. ex. les collines sablonneuses, les dunes de sable, les écosystèmes d'herbes hautes et courtes).

Un autre groupe de travail a été formé pour examiner comment une approche écosystémique pourrait être utilisée dans les évaluations des espèces qui partagent le même habitat et sur lesquelles pèsent les mêmes menaces. (Un atelier à ce sujet est prévu à l'automne 2006)

Sommaire – Documents recommandés à des fins d'approbation