Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétalissement : Lamproie de Vancouver (proposition)

Annexe A: Registre des initiatives de collaboration et de consultation

La lamproie de Vancouver est inscrite à l’Annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) et, en tant qu’espèce aquatique, est de compétence fédérale et est régie par Pêches et Océans Canada (MPO) : 200-401, rue Burrard, Vancouver, C.-B.

Pour procéder à l’élaboration d’une première ébauche du présent programme de rétablissement, ainsi qu’à celle de programmes de rétablissement visant d’autres poissons d’eau douce inscrits de la Colombie-Britannique, le MPO, en collaboration avec le gouvernement de la C.-B., a réuni un groupe d’experts provenant de divers paliers de gouvernement, du milieu universitaire et d’organismes non gouvernementaux ainsi que des experts-conseils pour former l’équipe de rétablissement des poissons d’eau douce non pêchés  de la région du Pacifique. Cette équipe, co-présidée par le MPO et le gouvernement de la C.-B., est chargée de la rédaction des programmes de rétablissement pour les espèces de poissons d’eau douce de la région du Pacifique inscrites en vertu de la LEP, y compris la lamproie de Vancouver.

La consultation du public et des intervenants sur l’ébauche du programme de rétablissement s’est déroulée dans le cadre d’une séance de dialogue avec la communauté. Des invitations ont été envoyées à neuf groupes d’intervenants ayant des intérêts à l’égard du lac et de la zone de Cowichan, y compris le gouvernement provincial, les administrations locales et l’industrie. Des avis annonçant la séance ont également été publiés dans six journaux locaux. La séance de dialogue avec la communauté, qui comprenait une présentation et des échanges sur le programme de rétablissement proposé pour la lamproie de Vancouver, s’est tenue à Duncan en mai 2006, et quatre intervenants y ont participé. Les commentaires formulés lors de cette séance ont été consignés et archivés.

L’avis des Premières nations sur le programme de rétablissement proposé a été obtenu par l’entremise d’une séance d’échange d’information à laquelle la Première nation du lac Cowichan, la Première nation Halalt et la bande de Cowichan ont été invitées. La séance, qui comprenait une présentation et des échanges sur le programme de rétablissement proposé pour la lamproie de Vancouver, a eu lieu à Duncan en mai 2006, et trois représentants des tribus de Cowichan y ont participé. Les échanges associés au partage de l’information ont été consignés et archivés.

On a également tenté d’obtenir d’autres commentaires sur l’ébauche du programme de rétablissement à l’aide d’un guide de discussion publié sur Internet (mai – juin 2006). Deux résidants du secteur y ont répondu. L’avis du gouvernement de la C.-B. a été transmis par les membres de l’équipe de rétablissement. Un examen externe par des pairs a été mené par Mme Margaret Docker, Ph.D, de l’Université du Manitoba. Tous les commentaires reçus ont été pris en considération au moment de l’achèvement du programme de rétablissement.

Équipe de rétablissement 

Jordan Rosenfeld, ministère de l’Environnement de la Colombie-Britannique (co-président)

Dan Sneep, Pêches et Océans Canada (co-président)

Todd Hatfield, Solander Ecological Research (coordonnateur)

Dick Beamish, Pêches et Océans Canada

John Richardson, Université de la Colombie-Britannique

Dolph Schluter, Université de la Colombie-Britannique

Tailleur D’Eric, Université de la Colombie-Britannique

Examen externe

Mme Margaret Docker, Université du Manitoba

Partie 10