Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Moucherolle à côtés olive au Canada

Répartition

Aire de répartition mondiale 

L’aire de reproduction du Moucherolle à côtés olive est vaste, s’étendant dans tout le Canada ainsi que dans l’ouest et le nord-est des États-Unis (figure 1). Les plus fortes densités de reproducteurs se trouvent à l’ouest des montagnes Rocheuses, du sud de la Colombie-Britannique jusqu’en Californie (Altman et Sallabanks, 2000). L’espèce hiverne principalement au Panama et dans les Andes, depuis le Venezuela jusqu’au Pérou et à la Bolivie, et parfois dans d’autres régions d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud.

Figure 1. Aire de répartition mondiale du Moucherolle à côtés olive (l’aire d’hivernage est colorée en orange sur l’illustration de gauche et en bleu sur l’illustration de droite); source : Altman et Sallabanks (2000).

Figure 1. Aire de répartition mondiale du Moucherolle à côtés olive (l’aire d’hivernage est colorée en orange sur l’illustration de gauche et en bleu sur l’illustration de droite); source : Altman et Sallabanks (2000).

Aire de répartition canadienne

Le Moucherolle à côtés olive se reproduit dans presque toutes les régions boisées du Canada (figure 1). Il est commun dans le sud du Yukon depuis Beaver Creek jusqu’à la rivière La Biche, et peut-être dans le Yukon central, où il est régulièrement observé dans la région du sillon de Tintina et à d’autres endroits dispersés (Sinclair et al., 2003). Dans les Territoires du Nord-Ouest, le Moucherolle à côtés olive se trouve principalement à l’est du Grand lac des Esclaves et du Grand lac de l’Ours (base de données du relevé des oiseaux des Territoires du Nord-Ouest/Nunavut). Il est recensé dans la plupart des régions boisées de la Colombie-Britannique (à l’exception des îles de la Reine-Charlotte) (Campbell et al., 1990) et de l’Alberta (à l’exception de la portion méridionale des régions de la prairie-parc et des prairies) (McGillivray et Semenchuk, 1998). En Saskatchewan, le Moucherolle à côtés olive serait, selon Smith (1996), un résident estival relativement commun dans l’ensemble du territoire couvert par les forêts subarctique et boréale. Au Manitoba, il est un reproducteur rare dans la forêt boréale, et il n’est pas souvent recensé dans les autres régions forestières situées plus au sud (Manitoba Avian Research Committee, 2003). En Ontario, il est répandu dans l’ensemble de la zone forestière boréale et dans la forêt des Grands Lacs et du Saint-Laurent jusque dans les environs du lac Simcoe au sud (Cheskey, 1987). Il ne se reproduit pas dans la zone de la forêt carolinienne. Au Québec, il est répandu au sud du 52e parallèle (Gauthier et Aubry, 1996). L’espèce se retrouve partout dans les Maritimes et sur l’île de Terre-Neuve, quoiqu’en moins grand nombre dans l’est du Nouveau-Brunswick et l’ouest de l’Île-du-Prince-Édouard (Erskine, 1992). Cette espèce très répandue se retrouvera sur presque toutes les terres autochtones des régions boisées du Canada.

Environ 54 p. 100 de l’aire de reproduction de l’espèce se trouve au Canada (P. Blancher, données inédites).