Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour Rapport de situation du COSEPAC sur la Sterne de Dougall au Canada 1999

Évaluation et statut proposé

Je recommande que soit attribué à la Sterne de Dougall, actuellement considérée comme « menacée », le statut d’espèce « en voie de disparition » au Canada pour les raisons suivantes :

1.   La population de Sterne de Dougall est faible au Canada. Seulement de 88 à 137 couples y nichent.

2.   Quatre-vingt-quatorze pour cent de la population canadienne de Sterne de Dougall est concentrée dans seulement trois sites principaux en Nouvelle‑Écosse, ce qui la rend extrêmement vulnérable aux menaces environnementales existantes. Toute perturbation majeure de ces sites pourrait entraîner la disparition de l’espèce au Canada.

3.   Parmi les trois principales colonies nicheuses, celles des îles Brothers et de l’île Grassy sont situées près du littoral et sont donc exposées aux perturbations anthropiques et aux prédateurs terrestres. La troisième colonie, celle de l’île Country, n’est ni productive ni stable à cause de la forte prédation des œufs et des oisillons par les corvidés et les goélands. La productivité de l’espèce n’y a été que de 0,08 jeune atteignant l’âge de l’envol par nid en 1996, et seulement un couple y est retourné pour nicher en 1997 (Whittam, 1997).

4.   L’aire de répartition nord‑américaine de la Sterne de Dougall est limitée par le nombre de sites propices à la nidification où des efforts de lutte contre les prédateurs sont déployés, et situés à proximité de bons sites d’alimentation. Au Canada, il y a perte d’habitat de nidification de haute qualité, comme celui de l’île Country, à cause de la présence de Goélands argentés et de Goélands marins qui font fuir les Sternes de Dougall. La quantité d’habitat propice à la nidification de la Sterne de Dougall ne pourra augmenter au Canada que si on effectue une gestion des prédateurs.

5.   La mortalité durant la migration ou dans les aires d’hivernage limite le taux de survie des adultes. Parmi toutes les espèces d’oiseaux marins dont le taux de survie a été mesuré, la Sterne de Dougall a le taux de survie le plus bas (Spendelow et al., 1995).

6.   Les Sternes de Dougall nichant au Canada constituent de 3 à 4 p. 100 de la population du Nord-Est de l’Amérique du Nord et se trouvent à la limite septentrionale de l’aire de nidification de cette population. Aux États-Unis, on a attribué en 1987 le statut de population en voie de disparition au reste (de 96 à 97 p. 100) de la population du Nord-Est du continent, et cette désignation sera maintenue jusqu’à ce que soient satisfaits les critères permettant de passer à la catégorie de risque inférieur (voir U.S. Fish and Wildlife Service, 1998). Les autorités responsables de la population américaine de la Sterne de Dougall sont d’avis que la population canadienne devrait aussi être considérée comme en voie de disparition en raison de sa petite taille et de sa répartition limitée (I. C. T. Nisbet et J. Spendelow, comm. pers.).

7.   Dans son examen récent de la situation des oiseaux marins de l’Est du Canada, Nettleship (1998) indique que la Sterne de Dougall est une espèce en péril « hautement prioritaire ». De plus, selon le même auteur (comm. pers.), la Sterne de Dougall satisfaisait aux critères d’attribution du statut d’espèce en voie de disparition en 1985; le statut d’espèce menacée a cependant été recommandé (Kirkham et Nettleship, 1985), principalement pour maintenir l’accès aux principaux sites de nidification de l’espèce. Ce faisant, on pouvait continuer d’évaluer la situation de l’espèce sans être soumis aux contraintes réglementaires régissant l’accès aux sites de nidification des espèces en voie de disparition. Avec les nouvelles données dont on dispose aujourd’hui sur la Sterne de Dougall, il paraît pleinement justifié d’attribuer à cet oiseau le statut d’espèce en voie de disparition au Canada (D. N. Nettleship, comm. pers.).