Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’érythrophylle du Columbia au Canada

Répartition

Répartition mondiale

Le Bryoerythrophyllum columbianum est endémique de l’ouest de l’Amérique du Nord (figure 2), où il a été récolté en Colombie-Britannique, dans l’État de Washington, en Oregon et en Californie (Lawton, 1971; McIntosh, 1986, 1997; Zander, 2000). L’espèce aurait également été récoltée en Bolivie (Lewis, 1981) et dans les Territoires du Nord-Ouest (Steere et Scotter, 1978). Cependant, l’identification du spécimen provenant de Bolivie a été corrigée, et il s’agissait du B. fuscinervium (Mitt.) Zand. (Zander, comm. pers., 2002). Aucune information n’a été trouvée sur le spécimen des Territoires du Nord-Ouest; cette mention figure dans la liste du NatureServe Explorer (2003), mais elle n’était pas citée par Zander (2000).


Figure 2 : Répartition nord-américaine du Bryoerythrophyllum columbianum

Figure 2 : Répartition nord-américaine du Bryoerythrophyllum columbianum.


Répartition canadienne

Au Canada, le Bryoerythrophyllum columbianum n’a été récolté avec certitude qu’en Colombie-Britannique, mais il est possible que l’espèce existe également dans les Territoires du Nord-Ouest. On trouvera au tableau 1 une liste de toutes les localités (correspondant à autant de sites ou populations) où l’espèce a été récoltée jusqu’à présent en Colombie-Britannique (les spécimens 8 et 10 proviennent de la même population). Parmi les 18 sites connus de la province, 11 ont été confirmés aux fins du présent rapport (figure 3, où certains points représentent plusieurs populations; McIntosh, 1986; McIntosh et Paige, 2001). Les populations se concentrent dans un secteur restreint et se trouvent principalement dans le sud de la vallée de l’Okanagan et près de Kamloops. Cependant, l’espèce a également été récoltée près de Spences Bridge ainsi que dans une localité située le long du Fraser, dans la région de Cariboo.

Tableau 1 : Sites (populations) du Bryoerythrophyllum columbianum en Colombie-Britannique, avec précisions sur les observations
Numéro de spécimenSite (population)Dates de visiteConfirmation
1Oliver 11980/2002non
2Spences Bridge1980/2002non
3Osoyoos 11981/2000/2002non
4Kamloops 11983/2002non
5Oliver 21986/2002non
6Naramata2001/2002oui
7McGhee Flats2001non; localité non visitée en 2002
8 et 10Kamloops 22002oui
9Kamloops 32002oui
11Kamloops 42002oui
12Kamloops 52002oui
13Kamloops 62002oui
14Keremeos2003oui
15Keremeos 22003oui
16Osoyoos 22002oui
17Osoyoos 32003oui
18Penticton2003oui
19Osoyoos 41981non

Les spécimens sont désignés par les mêmes numéros que dans la section « Spécimens examinés ».


Figure 3 : Répartition canadienne du Bryoerythrophyllum columbianum

Figure 3 : Répartition canadienne du Bryoerythrophyllum columbianum.

Chaque point peut représenter plus d’une population.

McIntosh (1986) a trouvé le Bryoerythrophyllum columbianum dans 11 localités durant ses recherches doctorales. Dans quatre de ces localités, il a récolté (numéros 1 à 4 du tableau 1) qui ont été déposés à l’herbier de la University of British Columbia. Des tiges ou de très petites touffes de B. columbianum ont été observées dans des générales faites dans les sept autres localités, mais ces spécimens n’ont pas été déposés à l’herbier. Dans le cadre de la préparation du présent rapport, l’espèce a été recherchée dans les 11 sites signalés par McIntosh (1986). Comme il n’existe aucune information sur la position exacte des premières populations signalées, il a fallu fouiller à nouveau de manière extensive les localités mentionnées. En 2002, le B. columbianum n’a pas été retrouvé dans les localités où avaient été récoltés les spécimens 1 à 4. Le site 1 a probablement été transformé en vignoble. Le site 2 avait subi beaucoup d’érosion près des chutes où le spécimen avait été récolté, et il se peut que la population ait disparu. Les populations des sites 3 et 4 n’ont pas été retrouvées, malgré le fait que les conditions du milieu n’ont probablement pas changé depuis les premières récoltes. En ce qui concerne les sept autres sites mentionnés par McIntosh (1986), le B. columbianum a été retrouvé aux environs de Valleyview (8, 9 et 10), à l’est de Kamloops près de la cimenterie (spécimens 12 et 13) ainsi que dans deux localités situées au sud-est de Keremeos (spécimens 14 et 15). L’espèce n’a pas été retrouvée au sud-ouest de Vernon ni dans les deux localités où elle avait été signalée à l’ouest du lac Skaha, dans le sud de la vallée de l’Okanagan. Deux autres récoltes (spécimen 5, près d’Oliver, et spécimen 19, près d’Osoyoos) ont été faites par d’autres chercheurs, et les visites faites par le rédacteur du présent rapport dans ces localités ne lui ont pas permis de retrouver l’espèce. Comme l’étiquette de ces spécimens assez anciens comporte généralement une information assez sommaire sur le lieu de récolte et que ces localités renferment une abondance de milieux pouvant convenir à l’espèce, il se peut que le lieu exact de ces populations individuelles n’ait pas été examiné.

En 1997, Terry McIntosh a entrepris un relevé des bryophytes des régions semi-arides de Colombie-Britannique, en vue de compléter ses travaux de doctorat (McIntosh, 1986) et de publier un article décrivant les bryophytes de ces régions, avec des clés d’identification. De 1997 à 2003, il a ainsi visité environ 300 localités propices au Bryoerythrophyllum columbianum, dont les sites étudiés pour la préparation du présent rapport, et y a recherché l’espèce et récolté des spécimens (ce relevé portait principalement sur la vallée de l’Okanagan et les environs de Kamloops, mais également sur d’autres secteurs semi-arides, dans la région de Cariboo, près de Grand Forks et dans le sillon des Rocheuses). De plus quelque 500 spécimens récoltés par McIntosh dans des terres semi-arides provinciales, dans le cadre de ses travaux de doctorat, mais non retenus comme localités dans sa thèse, ont été examinés quant à la présence possible du B. columbianum et d’autres mousses rares des milieux secs. Ces relevés et l’examen de ces spécimens ont permis de trouver cinq autres spécimens du B. columbianum (spécimens 6, 7, 11, 16 et 17; le site de McGhee Flats, où a été récolté le spécimen 7, n’a pu être confirmé pour le présent rapport).