Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Limace-prophyse bleu-gris au Canada

Résumé technique

Prophysaon coeruleum

Limace-prophyse bleu-gris
Blue-grey Taildropper slug

Répartition au Canada : Île de Vancouver (Colombie-Britannique)


Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km2) au Canada
Méthode par polygones minimaux à partir des enregistrements de la répartition au Canada jusqu'en août 2004

Environ 150 km2


Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue)

Inconnue


Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu


Superficie de la zone d’occupation (km2)

< 5 km2


Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue)

Inconnue


Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu


Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés

5


Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

Inconnue


Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu


Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue)

En déclin



Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

Environ 1 an


Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles)

Inconnu


Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue

Inconnue


S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte)

Inconnu


Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu


La population totale est‑elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.‑à‑d. migration réussie de ≤ 1 individu/année)?

Oui


Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

Peut-être en déclin en raison des tendances en matière d'habitat


Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable


Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune

une population est sérieusement fragmentée dans le sud de l'île de Vancouver; le nombre d'individus est inconnu; le degré de croisement génétique, le cas échéant, est inconnu parmi les limaces de cinq sites connus.



Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Perte et fragmentation de l'habitat principalement attribuable à l'urbanisation;
  • détérioration de l'habitat par suite d'activités humaines et de l'envahissement d'espèces végétales et animales introduites;
  • compétition avec les gastéropodes introduits; prédation par les espèces indigènes et introduites, surtout dans de petites parcelles de l'habitat.


Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

États-Unis : 
Répandue dans le sud de l'Oregon, rare ailleurs. Considérée comme une espèce vulnérable dans l'État de Washington. Désignations : S3 (Oregon); à être évaluée dans l'État de Washington.


Une immigration a‑t‑elle été constatée ou est‑elle possible?

Peu probable


Des individus immigrants seraient‑ils adaptés pour survivre au Canada?

Peut-être


Y a‑t‑il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Peut-être


La possibilité d’une immigration de populations externes existe-elle?

Non



Analyse quantitative

Données insuffisantes


Statut existant

Colombie-Britannique : S1, espèces inscrite à la Liste rouge
COSEPAC
: En voie de disparition (2006). Préoccupante (2001).


Statut et justification de la désignation

Statut : En voie de disparition

Code alphanumérique : B1ab(iii)+2ab(iii)

Justification de la désignation : La zone d’occurrence (~ 150 km2) et la zone d’occupation (< 5 km2) de cette espèce sont très petites, et un déclin continu est anticipé quant à la qualité de l’habitat. L’espèce se trouve dans des parcelles reliques de forêts plus vieilles comportant un élément caducifolié. Elle est actuellement connue dans seulement 5 emplacements dans le sud de l’île de Vancouver. Les menaces présentes dans ces emplacements comprennent une grande utilisation récréative et les impacts de plantes et animaux introduits, incluant l’introduction de limaces et d’escargots envahissants.


Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) :
Aucune information disponible pour appliquer ce critère : la taille de la population actuelle et celle de la population antérieure sont inconnues; l'espèce a été consignée pour la première fois au Canada en 2002, et on a trouvé seulement 14 spécimens vivants.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) :
En voie de disparition B1ab(iii)+2ab(iii). La zone d’occurrence couvre environ 150 km2, et la zone d'occupation est inférieure à 5 km2; l'existence de l'espèce n'est connue qu'à cinq emplacements; l'espèce est présente dans des habitats forestiers dans la zone biogéoclimatique côtière du douglas où environ 5 % du territoire forestier se trouve dans des aires protégées – les habitats se trouvant à l'extérieur des aires protégées diminuent en raison de l'urbanisation, et l'infrastructure et les habitats connexes dans les aires protégées sont souvent en détérioration par suite de la forte utilisation à des fins récréatives et de l'introduction d'espèces végétales et animales.

Critère C (Petite population globale et déclin) :
Le nombre d'individus matures dans la population est inconnu; ce critère ne peut donc pas être appliqué.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) :
Correspond au critère de la catégorie « menacée », D2, car on ne connaît l'existence de l'espèce qu'à cinq emplacements et la zone d'occupation est inférieure à 5 km2.

Critère E (Analyse quantitative) :
s.o.