Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Carcajou (Gulo gulo)

Protection actuelle ou autres désignations

Au Canada, le carcajou est chassé dans tout l’Ouest. Depuis 2001-2002, les non-Autochtones n’ont plus le droit de le chasser au Québec, au Labrador et en Ontario (Dawson, comm. pers., 2002). L'espèce est considérée en voie de disparition à Terre-Neuve-et-Labrador, où elle est protégée en vertu de la loi provinciale sur les espèces en péril. Aux États-Unis, la chasse au carcajou est légale seulement en Alaska et dans le Montana.

La gestion des récoltes de carcajous est fondée sur des mesures de variation de la longueur des saisons (avec parfois interdiction complète), l’imposition de quotas, l’établissement de concessions de piégeage enregistrées (une forme de droit d’accès limité) et la gestion des lignes de piégeage par les trappeurs (Slough et al., 1987). Le suivi des récoltes est effectué grâce au marquage obligatoire des fourrures, à la déclaration des prises à la fin de l’année et au contrôle de l’exportation des fourrures. L’utilisation locale des fourrures est fréquente dans le Nord (surtout dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut), où les données de production de pelleteries (tableau 1) constituent une sous-estimation de la récolte réelle. Depuis les années 1990, le suivi des récoltes s’est grandement amélioré grâce aux programmes de collecte des carcasses et aux études sur la récolte dans les collectivités et les régions visées par des revendications territoriales.

Les concessions de piégeage enregistrées limitent efficacement le nombre de trappeurs dans une région donnée et encouragent ceux-ci à assurer une gestion à long terme de leur ligne de piégeage (par exemple, à éviter les récoltes excessives). Au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut, un système de piégeage moins restrictif existe dans les zones de piégeage en groupe, où les membres de certaines collectivités autochtones du Nord ont des droits de chasse et de piégeage illimités sur de vastes territoires traditionnels situés près de leur village. L’incitation à la gestion est moins grande dans ces zones, car chacun des trappeurs a peu de prise sur la récolte totale.

Le carcajou ne fait pas partie des animaux inscrits sur la liste de la Convention sur le commerce international des espèces de flore et de faune sauvages menacées d’extinction; par conséquent, le commerce international des carcajous n’est ni surveillé, ni limité.

Les statuts attribués au carcajou aux niveaux provincial et territorial sont présentés dans le tableau 2. La majorité d’entre eux sont comparables à ceux attribués par le COSEPAC (COSEPAC, 2002) aux populations de l’Est (espèce en voie de disparition) et de l’Ouest (espèce préoccupante).

Au plan international, le carcajou est considéré en voie de disparition en Norvège, en Suède et en Finlande. Il est classé vulnérable à l’échelle mondiale (statuts UICN - vulnérable, VU - A2c; Hilton-Taylor, 2000) et la chute des populations entraîne un risque élevé de disparition à l’état sauvage à moyen terme.

En 1993, le U.S. Forest Service a déclaré l’espèce sensible et lui a accordé une attention particulière dans la planification des mesures de gestion. Une pétition, qui demandait le statut d’espèce menacée ou en voie de disparition pour le carcajou, a été déposée auprès du U.S. Fish and Wildlife Service, mais la demande a été rejetée en 1995. Une pétition semblable, qui s’appuyait sur la fragmentation des populations et le petit nombre d’individus, a été déposée en 2000 (Biodiversity Legal Foundation, 2000). Le statut du carcajou change selon les États : espèce menacée (Oregon et Californie), en voie de disparition (Colorado), protégée (Washington), préoccupante (Idaho et Wyoming). En Alaska et au Montana, où le carcajou est piégé, l’État n’a pas établi de désignation. En Idaho, le piégeage de l’espèce est interdit depuis 1965. Au Montana, où la récolte est d’environ 12 individus par année, une limite d’un carcajou par trappeur a été imposée en 1975.

Tableau 2 : Statut du carcajou au Canada
Province/territoireClassification provinciale/ territorialeClassification sub-nationaleDésignationClassification mondialeCOSEPAC
Terre-Neuve-et- LabradorEn voie de disparitionRang S1En grand péril En voie de disparition (1989)
QuébecStatut non établiRang S1En grand périlRang G4En voie de disparition (1989)
OntarioMenacéeRang S2En périlRang G4Préoccu-pante (1989)
Manitoba Rang S3S4Vulnérable/ Apparemment hors de dangerRang G4; G4T4 pour G.g. luscusPréoccupante (1989)
SaskatchewanSensibleRang S3S4Données insuffisantesRang G4Préoccupante (1989)
AlbertaListe bleue Peut être en péril. Désignation « données insuffisantes » recommandée. Préoccupante (1989)
Colombie-Britannique (sous-espèce luscus)Liste bleueRang S3VulnérableRang G4T4Préoccupante (1989)
Colombie-Britannique (sous-espèce vancouverensis)Liste rougeRang S1En grand périlRang G4T1QStatut non établi
YukonListe jauneRang S3Vulnérable Préoccupante (1989)
Territoires du Nord-OuestHors de danger   Préoccupante (1989)
NunavutSensible   Préoccupante (1989)

Sources :

Terre-Neuve-et-Labrador - (Bredin, com. pers., 2002).
Québec - (Société de la faune et des parcs du Québec, site Web sur les espèces fauniques menacées ou vulnérables du Québec : http://www.fapaq.gouv.qc.ca/fr/etu_rec/esp_mena_vuln/fiche_esp.asp?noEsp=4 [visité en mai 2003].
Ontario - (Statut d’espèce menacée recommandé par Dawson, 2000) (page Web (document en format PDF) de la liste des espèces vulnérables, menacées, en danger de disparition ou disparues en Ontario) : http://www.mnr.gov.on.ca/mrn/FreVTEEE_4juin2003.pdf [visitée en mai 2003].
Manitoba - (Berezanski, comm. pers., 2002; site Web du Conservation Data Centre du Manitoba : http://web2.gov.mb.ca/conservation/cdc/species/species.php?search_type=animal&search_text=wolverine&action=Submit&action=Submit [en anglais seulement, visité en mai 2003].
Saskatchewan - (Conservation Data Centre de la Saskatchewan; Keith, comm. pers., 2002).
Alberta - (Petersen, 1997; Alberta Sustainable Resource Development, 2000; Kosinski, comm. pers., 2002).
Colombie-Britannique - (Cannings et al., 1999).
Yukon - (Ministère des Richesses renouvelables, 2000).
Territoires du Nord-Ouest - (Ministère des Ressources, de la Faune et du Développement économique, 2000).
Nunavut - (Krizan, comm. pers., 2002).
COSEPAC - (COSEPAC, 2002).