Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le méné camus (Notropis anogenus) au Canada

Répartition

Le méné camus fréquente le cours supérieur des bassins du Mississippi, de la rivière Rouge du Nord et des Grands Lacs (figure 2). Dans le bassin du Mississippi, on le rencontre dans plusieurs affluents du fleuve en Illinois, au Wisconsin et au Minnesota. On l’observe aussi dans le cours supérieur de la rivière Rouge du Nord au Minnesota et au Dakota du Nord. Dans le bassin des Grands Lacs, on le rencontre dans les affluents des lacs Michigan et Huron, dans le lac Sainte-Claire, dans l’ouest du lac Érié, dans l’est du lac Ontario et dans le haut Saint-Laurent. Le centre de son aire de répartition dans les Grands Lacs est le Michigan, avec des populations disjointes en Illinois, au Wisconsin, en Ohio, dans l’État de New York et en Ontario. On estime aujourd’hui que l’espèce a disparu de l’Ohio (Trautman, 1981).

Figure 2. Répartition nord-américaine du méné camus. Inspiré de Page et Burr (1991).

Figure 2. Répartition nord-américaine du méné camus. Inspiré de Page et Burr (1991)

Au Canada, on n’a capturé des ménés camus qu’en Ontario (voir l’annexe 1). On sait que l’espèce fréquente le lac Sainte-Claire, le chenal Old Ausable (dans le Sud du bassin du lac Huron), trois secteurs disjoints du lac Érié (pointe Pelée, baie Rondeau, baie Long Point) et le Saint-Laurent, entre Eastview et Mallorytown Landing (figure 3).

Figure 3. Répartition canadienne du méné camus, 1935‑1997. L’espèce n’a pas été récoltée entre 1963 et 1982.

Figure 3. Répartition canadienne du méné camus, 1935‑1997