Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le méné camus (Notropis anogenus) au Canada

Taille et tendances des populations

Aucune étude sur la taille et les tendances des populations du méné camus n’a été effectuée au Canada. Des récoltes récentes faites dans cinq emplacements au pays indiquent toutefois que des populations reproductrices y sont établies. L’espèce a été capturée pour la première fois en Ontario en 1935, dans le Saint-Laurent près de Gananoque (Toner, 1937). La dernière fois qu’on l’a observée à cet endroit remonte à 1937, mais on l’a capturée récemment dans un site situé à l’est (1989; Royal Ontario Museum [ROM] 59737, 28 spécimens) et dans un autre situé à l’ouest (1994; ROM 69271, deux spécimens) de l’emplacement original. Dans le lac Érié, on l’a récoltée à la pointe Pelée en 1940 et en 1941, dans la baie Rondeau en 1940 et en 1963, et dans la baie Long Point en 1947 et en 1996; comme tous les lieux de capture connus ont été échantillonnés en 1979 (Parker et al., 1987), de même que dans les années 1980 et 1990 (ROM, données inédites), il est probable que seule la population de la baie Long Point existe toujours. Les populations canadiennes du lac Sainte-Claire et du chenal Old Ausable ont été découvertes au début des années 1980. Dans le lac, on n’a capturé que quelques individus dans la baie St. Lukes en 1983; dans la baie Mitchell, on en a récolté en 1983 et en 1996. En 1999, 281 ménés camus ont été capturés dans les deltas et les marais littoraux d’eau douce de l’île Walpole, située à l’extrémité Nord du lac Sainte-Claire (ROM, données inédites). Dans le chenal Old Ausable, on en a récolté 89 en 1983, et 33 en 1997. Il se pourrait donc qu’il y ait encore des populations dans le Saint-Laurent, dans la baie Long Point du lac Érié, dans le lac Sainte-Claire et dans le chenal Old Ausable.

L’absence de mentions canadiennes pour les périodes de 1947 à 1963 et de 1963 à 1983 est probablement due à l’absence de programme d’échantillonnage des grands lacs et des cours d’eau, à l’effectif réduit de l’espèce et à des erreurs d’identification sur le terrain.

Bailey (1959) signale la présence du méné camus dans 89 sites dans l’ensemble de son aire de répartition : Minnesota (29), Michigan (27), Wisconsin (14), Ontario (5), Iowa (3), New York (3), Illinois (3), Ohio (2), Indiana (2) et Dakota du Nord (1). Des relevés plus récents ont permis de trouver l’espèce dans de nouveaux emplacements; la plupart de ces études laissent toutefois entendre qu’elle a disparu de certains sites antérieurs (voir l’annexe 2). Ainsi, des déclins se sont vraisemblablement produits au Minnesota (Hatch et al., sous presse; Koel et Peterka, 1998), dans l’État de New York (Carlson, 1998), au Michigan (Latta, 1998) et au Dakota du Nord (Koel et Peterka, 1998). Au Wisconsin, par contre, le nombre d’occurrences du méné camus mentionné dans des derniers relevés (de 1974 à 1986) est plus élevé que dans les relevés antérieurs (de 1900 à 1972). Malgré l’augmentation des activités d’échantillonnage lors des derniers relevés, la fréquence d’occurrence dans les sites échantillonnés est demeurée stable à 0,6 p. 100 (Fago, 1992). L’espèce n’a cependant pas été signalée dans plusieurs des sites qu’elle fréquentait auparavant, et la tendance au Wisconsin est incertaine (Becker, 1983; J. Lyons, Wisconsin Department of Natural Resources [WDNR], communication personnelle).

On a capturé des ménés camus dans le lac Sainte-Claire en 2001 (ROM, données inédites). En 2002, cinq des six emplacements où l’espèce avait été signalée ont fait l’objet d’un échantillonnage. On en a capturé dans le lac Sainte-Claire (ROM, données inédites) et le chenal Old Ausable (42 spécimens, ministère des Pêches et des Océans [MPO], données inédites). Malgré un échantillonnage intensif dans plus de 100 sites à l’aide de divers engins, on n’a pu en récolter aucun à la pointe Pelée, ni dans les baies Long Point et Rondeau, où l’échantillonnage a toutefois été moins intensif (MPO, données inédites). Seul l’emplacement du Saint-Laurent n’a pas été échantillonné en 2002.