Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Stratégie de rétablissement de l’omble de fontaine aurora au Canada

Préface

L’omble de fontaine aurora est une poisson d’eau douce et relèvent de la compétence du gouvernement fédéral. La Loi sur les espèces en péril (LEP, article 37) exige que le ministre compétent prépare des stratégies de rétablissement pour les espèces disparues du pays, en voie de disparition ou menacées. L’omble de fontaine aurora est inscrits comme espèces en voie de disparition en vertu de la LEP depuis mai 2000. Pêches et Océans Canada - la région du Centre et de l’Arctique, a dirigé l’élaboration de cette stratégie de rétablissement. La stratégie proposée satisfait aux exigences de la LEP quant au contenu et au processus (articles 39 à 41). Elle a été élaborée en coopération ou en consultation avec :

Instances – Ontario

Groupes autochtones – Abitibi – Wahgoshig, Timiskaming,

Matachewan, Mattagami, Wahnapitae, Temagami, Ginoogaming, Long Lake, and Pic River.

Évalutation environnementale stratégique

Une évaluation environnementale stratégique (EES) a été entreprise sur tous les documents de planification du rétablissement de la LEP, conformément à la Directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des propositions de politiques, de plans et de programmes. Le but d’une EES est d’intégrer les considérations environnementales à l’élaboration des propositions de politiques publiques, de plans et de programmes à l’appui du processus décisionnel écologiquement rationnel.

La planification du rétablissement vise à bénéficier aux espèces en péril et à la biodiversité en général. Toutefois, il est reconnu que les stratégies peuvent aussi conduire par inadvertance à des effets environnementaux au-delà des avantages visés. Le processus de planification du rétablissement fondé sur des lignes directrices nationales intègre directement la considération de tous les effets environnementaux, avec un accent particulier sur les impacts possibles sur les espèces ou les habitats non visés. Les résultats de l’EES sont intégrés directement à la stratégie elle-même, mais sont également résumés ci-après.

Cette stratégie de rétablissement bénéficiera clairement à l’environnement en encourageant le rétablissement de l’omble de fontaine aurora. Le potentiel de la stratégie de conduire par inadvertance à des effets négatifs sur d’autres espèces a été considéré. L’ESS conclut que cette stratégie bénéficiera clairement à l’environnement et n’entraînera pas d’effets négatifs importants. Se référer aux sections suivantes du document en particulier : description des besoins des espèces – besoins biologiques, rôle écologique et facteurs limitatifs, effets sur d’autres espèces et approche recommandée pour le rétablissement, s’il y a lieu.