Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la fausse-teigne à cinq points du yucca (Prodoxus quinquepunctellus ) au Canada

Protection actuelle ou autres désignations de statut

 

La plante hôte de la fausse-teigne à cinq points du yucca, le yucca glauque (Yucca glauca), a d’abord été désignée « espèce préoccupante » par le COSEPAC en 1985. Le COSEPAC a élevé le statut du yucca glauque à « espèce menacée » en 2000, en considération du fait qu’il est présent dans seulement deux sites dans le sud-ouest de l’Alberta et que sa pollinisation est assurée exclusivement par un papillon très spécialisé. Le COSEPAC a inscrit la teigne du yucca (Tegeticula yuccasella) sur la liste des espèces en voie de disparition, se fondant sur le fait qu’une population a peut-être disparu récemment (COSEPAC, 2002) et que la seule population encore existante est confinée à une petite région isolée. En Alberta, le yucca glauque et la teigne du yucca sont inscrits sur la liste provinciale des espèces en voie de disparition. Un plan de rétablissement est presque achevé pour ces deux espèces (J. Chandler, comm. pers.), et la mise en œuvre des mesures de rétablissement est prévue pour le début de l’an 2006. Le yucca glauque est considéré comme une plante exotique en Saskatchewan. Au Canada, même si la fausse-teigne à cinq points du yucca ne bénéficie présentement d’aucune protection officielle, elle profitera directement de toutes les mesures axées sur la protection, la gestion ou le rétablissement du yucca glauque et de la teigne du yucca.

À l’échelle mondiale, le yucca glauque est classé G5 (non en péril, commun et largement répandu), et la teigne du yucca, G4 (apparemment non en péril, peu commun, mais non rare) (NatureServe 2004). La situation de la fausse-teigne à cinq points du yucca n’a pas encore été évaluée par l’Alberta, et ni le Groupe de travail national sur la situation générale des espèces au Canada ni NatureServe n’ont encore attribué une cote au papillon (2004).