Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la fausse-teigne à cinq points du yucca (Prodoxus quinquepunctellus ) au Canada

Résumé technique

Prodoxus quinquepunctellus

Fausse-teigne à cinq points du yucca

Five-spotted Bogus Yucca Moth

Répartition au Canada : Alberta

 

Information sur la répartition

·        Superficie de la zone d’occurrence (km2) au Canada < 2 km2

·         Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue). Actuellement stable, mais pourrait avoir connu un déclin par le passé.

·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)? Non

·        Superficie de la zone d’occupation (km2) < 1 km2

·         Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue). Actuellement stable, mais pourrait avoir connu un déclin par le passé.

·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)? Non

·         Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés. 1

·         Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue). Une population pourrait avoir disparu du pays récemment.

·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)? Non

·        Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue). Stable

 

Information sur la population

·         Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.). De 1 à 6+ années

·         Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).De quelques centaines à quelques milliers selon le nombre d’inflorescences et la production de fruits.

·         Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue. Inconnue

·         S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte). s.o.

·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)? Très probablement, selon l’incidence élevée d’herbivorie par les ongulés certaines années.

·         La population totale est‑elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.‑à‑d. migration réussie de < 1 individu/année)? Non

·         Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue). Inconnue – une population pourrait avoir disparu du pays récemment.

·        Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)? Non

·        Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.
Population de Lost River, Onefour, Alb.

De quelques centaines à quelques milliers d’adultes.

Le recrutement varie chaque année selon l’intensité de la floraison et la production de fruits.

 

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

-         L’herbivorie de fleurs et de hampes de yucca glauque

-         La diminution de la population pollinisatrice viable de la teigne du yucca

-         La circulation hors route

-         L’utilisation du yucca glauque à des fins horticoles et médicinales

 

Effet d’une immigration de source externe

·        Statut ou situation des populations de l’extérieur? États‑Unis : probablement stable et protégée

·        Une immigration a‑t‑elle été constatée ou est‑elle possible? Impossible puisque la population la plus proche du papillon est située à 200 km, trop loin pour une immigration naturelle.

·        Des individus immigrants seraient‑ils adaptés pour survivre au Canada? Qui

·        Y a‑t‑il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants? Oui, pourvu que l’herbivorie par les ongulés soit limitée et qu’une population viable de teignes du yucca survive.

·        La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle? Non

Analyse quantitative : Données insuffisantes

Statut existant

COSEPAC : En voie de disparition (2006)

 

Statut et justification de la désignation

Statut :   En voie de disparition

Code alphanumérique :    B1ac(iv)+2ac(iv)

Justification de la désignation :

Ce papillon nocturne hautement spécialisé existe au Canada dans une seule population qui se trouve dans une aire très petite et restreinte, isolée de l’aire de répartition principale de l’espèce aux États‑Unis. L’espèce est entièrement dépendante de la relation mutualiste obligatoire entre sa plante hôte (le yucca glauque) et le pollinisateur de celle-ci (la teigne du yucca), les deux étant à un niveau de risque élevé. L’espèce est menacée par le haut taux d’herbivorie des ongulés sauvages, lequel, au cours de certaines années, réduit considérablement le recrutement du papillon, de sa plante hôte et du pollinisateur de celle-ci. L’espèce est également menacée par les véhicules tout-terrains qui détruisent la plante hôte.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : s.o.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) :

La zone d’occurrence est moins de 5 000 km2 (moins de 2 km2) – B1

La zone d’occupation est moins de 500 km2 (moins de 1 km2) – B2

La population n’est pas très fragmentée, mais sa présence est connue en moins de 5 emplacements (1) – (a)

Il n’y a pas de preuve de déclin continu, mais la population subit des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures, selon le pâturage des inflorescences – (c)(iv)

Critère C (Petite population globale et déclin) : s.o.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) :

Correspond au critère de la catégorie « menacée », D1 – le nombre d’individus matures est moins de 1 000 (environ 510)

Correspond au critère de la catégorie « menacée », D2 – la population a une zone d’occupation très limitée (moins de 1 km2) et un petit nombre d’emplacements (1), de sorte que le papillon est sensible aux effets des activités de l’être humain et des phénomènes stochastiques.

Critère E (Analyse quantitative) : s.o., aucune donnée.