Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la physe d'eau chaude

Annexe A : Dossier de la collaboration et des consultations

Annexe A : Dossier de la collaboration et des consultations

La physe d’eau chaude est une espèce dulcicole de compétence provinciale, gérée par le ministère de l’Environnement, et se trouvant uniquement dans le Parc provincial Liard River Hot Springs. En tant qu’espèce aquatique visée par la LEP, la physe d’eau chaude est également de compétence fédérale, gérée par Pêches et Océans Canada (MPO) : 200-401 Burrard Street, Vancouver (C.-B.) V6C 3S4.

Peu de personnes au Canada possèdent des connaissances scientifiques, traditionnelles ou locales sur la physe d’eau chaude en raison de son occurrence isolée dans le nord de la C.-B. et du fait qu’elle est peu connue. Pour aider à l’élaboration du présent programme de rétablissement, le ministère de l’Environnement et le MPO ont rassemblé un petit groupe d’experts qu’ils ont chargé de rédiger une ébauche initiale du présent document. On a envoyé une invitation à la nation Kaska et à la Treaty 8 Association ainsi qu’à la bande de Fort Nelson, sollicitant leur intérêt à l’égard de l’élaboration du programme de rétablissement. Aucun Conseil de gestion de la faune n’est présent sur l’aire de répartition de l’espèce.

On a sollicité des commentaires supplémentaires par l’intermédiaire d’internet, où l’ébauche initiale (mars 2006) du présent programme de rétablissement proposée et un formulaire de rétroaction étaient disponibles. Une annonce a été diffusée dans les journaux locaux faisant état de l’élaboration du programme de rétablissement et sollicitant de la rétroaction.Le site Web a également été mis à la disposition d’un groupe particulier de personnes potentiellement intéressées, notamment M. Jacquie Lee, malacologue indépendant, Vancouver Nord, C.-B., et M. Philip Lambert, malacologue, Royal British Columbia Museum, Victoria, C.‑B.

Le Kaska Dene Council a apporté son appui aux recherches proposées dans le programme de rétablissement et a exprimé un intérêt à participer aux recherches, par l’intermédiaire de ses jeunes qui auraient ainsi des occasions de formation. Il a également demandé d’être informé des résultats des recherches et de participer à toute prise de décisions concernant l’utilisation des sources thermales de la rivière Liard conséquente aux recherches.Les apports techniques reçus (voir la section des Remerciements) ont été incorporés dans le présent document. On n’a reçu aucun commentaire supplémentaire.