Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Bruant des prés de la sous-espèce princeps

INTRODUCTION

 

Statut : Le Bruant des prés de la sous-espèce princeps a d’abord été classé espèce menacée par le Comité sur le statut des espèces menacées de disparition au Canada (l’actuel COSEPAC) en 1979 (McLaren, 1979). Il a ensuite été inscrit sur la liste des espèces préoccupantes (anciennement « espèces vulnérables ») en 1999 (Horn, 1999), année où les critères d’évaluation ont été redéfinis. La population est actuellement considérée comme une sous‑espèce du Bruant des prés. Bien qu’il y ait parfois hybridation (Horn, 1999), les deux populations sont distinctes l’une de l’autre par leur morphologie et leur comportement (Stobo et McLaren, 1975; Rising, 2001). L’ADN mitochondrial, qui est le type d’ADN actuellement le plus utilisé en taxinomie, ne montre aucune différence génétique claire entre la sous-espèce princeps et l’autre sous-espèce du Bruant des prés qui occupe la majeure partie de l’Amérique du Nord (Zink et al., 2005).

Justification de la désignation :La population nicheuse est confinée à une île de 40 km. Ceci exige la désignation de l’espèce comme « espèce préoccupante », par ailleurs la stabilité et la taille relativement importante de la population de ce bruant ne justifient pas une désignation à une catégorie de risque plus élevé.

Répartition :Île de Sable (Nouvelle‑Écosse). Quelques individus, peut-être moins de 10 par année, nichent sur les côtes de la Nouvelle‑Écosse continentale.

 

Le lecteur ne trouvera ici qu’un court résumé de l’information contenue dans le dernier rapport de situation. Le présent document met plutôt l’accent sur les données pertinentes à la gestion qui ont été recueillies depuis la publication de ce rapport, en particulier les nouvelles estimations de l’effectif et les nouvelles données génétiques.