Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’éperlan nain du lac Utopia (Osmerus sp.) au Canada

Évaluation

Les populations d’éperlans du lac Utopia sont apparemment stables et ne risquent pas de disparaître dans l’immédiat. Les principaux cours d’eau de fraye de l’éperlan normal sont situés dans un refuge de gibier et la pression de pêche ne semble pas excessive. Pour l’évaluation des populations, il y a insuffisance de données sur les tendances des populations, la superficie et la protection des frayères et la pression de pêche sur l’éperlan nain. Comme c’est le cas de beaucoup d’autres espèces de poisson, l’une des plus grandes menaces potentielles pour les populations d’éperlans est l’introduction d’espèces exotiques (p. ex. Allendorf, 1991) ou la mise en valeur de poissons de sport indigènes prédateurs. Des hausses artificielles des populations de saumon atlantique ou d’omble de fontaine pourraient perturber tout équilibre entre prédateurs et proies pouvant exister dans le lac et avoir un impact particulièrement marqué sur l’éperlan nain, qui demeure toute sa vie dans la fourchette de tailles des proies consommées par les Salmonidés.