Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la chauve-souris à queue frangée (Myotis thysanodes) au Canada – Mise à jour

Facteurs limitatifs et menaces

Compte tenu de la pauvreté des données dont nous disposons sur la biologie de l’espèce au Canada, il est difficile de déterminer quelles menaces peuvent peser sur elle ou quels sont les facteurs limitatifs. Par ailleurs, vu les habitudes souples et diversifiées de l’espèce en matière de gîte aux États-Unis, les aires de gîte pourraient ne pas constituer un facteur limitatif. La plupart des dangers qui menacent l’espèce sont d’ordre général, comme la perturbation des colonies de maternité installées dans les bâtiments, la perturbation des gîtes de nuit dans les mines ou autres structures artificielles, et l’impact des pesticides sur les proies invertébrées. Si la chauve-souris à queue frangée dépend effectivement des habitats riverains pour s’alimenter, la disparition des milieux humides et des écosystèmes riverains dans l’ensemble des prairies de la Colombie-Britannique pourrait la mettre en péril. La perturbation des hibernacles soulève par ailleurs de grandes craintes sur le plan de la conservation pour de nombreuses chauve-souris des régions tempérées; or, nous ignorons où se trouve la population canadienne en hiver.