Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Jonc du New Jersey (Juncus caesariensis) au Canada

Résumé technique

Juncus caesariensis

Jonc du New Jersey – New Jersey Rush

Répartition au Canada:

Nouvelle-Écosse

Information sur la répartition

Zone d’ occurrence (km²)

350 km² (selon le Department of Natural Resources de la Nouvelle-Écosse)

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non

Zone d’occupation (km²)

< 1 km² (estimation de la superficie totale de l’habitat) (0,09 km²)

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

 Non

Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés).

25 empl. existants

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Stable (le nombre d’emplacements connus devrait augmenter si plus d’effort est consacré aux travaux de terrain.)

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur >1)?

Non

Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Déclin de la qualité de l’habitat

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population :  indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

Sans doute plusieurs années avant la floraison

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

5 000 à 10 000

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

Stable

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

Non applicable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Non

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur >1)?

Non

Énumérer les populations et préciser le nombre d’individus matures dans chacune.

Des données de 2002 sont disponibles pour 24 des 25 populations :

  • Gracieville (tourbière 4) : 200-500
  • Gracieville (tourbière 5) : >500
  • Gracieville (tourbière 3) : 50-100
  • Gracieville (tourbières 1 et 2) : 110-250
  • Gracieville : 200-500
  • Point Michaud : <10
  • Point Michaud (tourbière « German ») : 100-200*
  • Point Michaud (tourbière « elbow »): 50-100
  • Grand River (tourbière 8): 200-500
  • Grand River (tourbière 9b): 200-300
  • Grand River (ouest) : nombre d’individus matures inconnu
  • Grand River (est 1) : nombre d’individus matures inconnu
  • Grand River (est 2) : nombre d’individus matures inconnu
  • Grand River (pointe Indian) : <10
  • L’Archevêque / St. Esprit : 10-50
  • St. Esprit : 40+
  • Lower St. Esprit : 30+
  • Stirling : 100-200
  • Framboise / Fourchu : >500
  • Lac Mulcuish : 500-1000
  • Lac Mulcuish (gravière) : nombre d’individus matures inconnu
  • Loch Lomond (chemin Graces 1) : 500+
  • Loch Lomond (chemin Graces 2) : 50-100
  • Lac South Arm Breeches: nombre d’individus matures inconnu

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • altération des terrains humides par la construction de routes, de chalets et de maisons,
  • par l’exploitation des forêts voisines, et
  • par l’utilisation de véhicules tout-terrain.

Effet d’une immigration de source externe

Statut accordé à des populations d’ailleurs

États-Unis : New Jersey (S2), Virginie (S2), Caroline du Nord (S1), Maryland (S1)

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Improbable, étant donné la grande distance des populations des États-Unis.

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre à l’endroit en question?

On ne sait pas.

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible pour les individus immigrants à l’endroit en question?

Oui

Probabilité d’un rétablissement à partir de populations del’extérieur.

Improbable

Analyse quantitative

Non applicable

Autres désignations

  • COSEPAC : Espèce préoccupante (1992)
  • Nouvelle-Écosse : espèce vulnérable aux termes de l’Endangered Species Act

Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce préoccupante

Cote alphanumérique : [L’espèce satisfait aux critères d’espèce menacée aux termes de D2, mais elle a été désignée « préoccupante » parce que : il y a environ 25 sites existants, et d’autres seront probablement découvertes; l’espèce risque peu de devenir gravement en péril puisqu’elle est exposéeà des risques limités et montre une certaine capacité de s’adapter à la perturbation de son habitat.

Justification de la désignation: Espèce de plante rare à l’échelle mondiale qui se trouve le long de la périphérie de 25 tourbières ombrotrophes et minérotrophes dans une région géographiquement limitée du sud-est de l’île du Cap-Breton (Nouvelle-Écosse). La population canadienne est estimée comme ayant de 5 000 à 10 000 plantes, ce qui constitue une grande proportion de la population mondiale. Les plantes au Canada sont éloignées des sites se trouvant le long de la côte atlantique des États-Unis, où l’espèce est aussi assez rare. L’espèce est vulnérable aux activités qui modifient le régime hydrologique de son habitat, comme l’exploitation forestière, la construction de routes et le remblayage.

Application des critères

Critère A (Population totale en déclin). Non applicable : aucun déclin n’a été signalé.
Critère B (Répartition restreinte et déclin ou fluctuation). Non applicable : aucun déclin continu n’a été signalé; il y a plus de 10 populations, et elles ne sont pas fragmentées.
Critère C (Petite population totale et déclin). Non applicable : aucun déclin continu.
Critère D (Très petite population ou répartition restreinte). Espèce menacée aux termes de D2, étant donné la faible superficie de la zone d’occupation.
Critère E (Analyse quantitative). Non applicable.