Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la baleine à bec de Sowerby (Mesoplodon bidens) au Canada – Mise à jour

Résumé technique

Mesoplodon bidens

Baleine à bec de Sowerby – Sowerby’s beaked whale

Répartition au Canada :

océan Atlantique

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada

> 20 000 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable

Superficie de la zone d’occupation (km²)

> 20 000 km²

 Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue). 

Inconnue

 Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)? 

Peu probable

Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.

Inconnu

Préciser la tendance du nombre d’emplacements.

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable

Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Probablement en déclin vu l’augmentation du nombre de levés sismiques

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

Probablement de 15 à 30 ans (chiffres extrapolés à partir des données d’autres baleines à bec)

Nombre d’individus matures(reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

Inconnu

Tendance de la populationquant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

Inconnue

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

Inconnu

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Peu probable

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Non

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

On a démontré qu’une exposition à des sons intenses (plus particulièrement à ceux émis par des sonars militaires et lors de levés sismiques) pouvait nuire à certaines espèces de baleines à bec et même provoquer la mort. L’incidence sur les populations de baleines à bec de Sowerby est incertaine, mais pourrait être importante.

Effet d’une immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs(au Canada ou à l’extérieur)?

L’espèce est présente aux États-Unis et ailleurs dans les eaux tempérées de l’Atlantique Nord, mais la taille de la population est inconnue.

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Inconnue

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Probablement

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus mmigrants?

Probablement

Un effet d’une immigration de populations de l’extérieur est-il probable?

Inconnue

Analyse quantitative

Non disponible

Statut actuel

  • COSEPAC : espèce préoccupante (avril, 1989/novembre 2006)
  • UICN : données insuffisantes

Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce préoccupante

Code alphanumérique : sans objet

Justification de la désignation : Cette petite baleine à bec est endémique à l’océan Atlantique Nord où elle se trouve principalement dans les eaux profondes tempérées à subarctiques au large des côtes. Sa biologie, sa répartition à petite échelle et son abondance sont peu connues. L’espèce appartient à une famille de baleines, les Ziphiidés, chez laquelle une exposition aiguë au bruit intense (en particulier aux sonars militaires, mais également aux activités sismiques) a été à l’origine de graves blessures et de mortalités. Les activités sismiques sont actuellement fréquentes et les activités militaires comportant l’utilisation de sonars à moyenne et à basse fréquence se produisent probablement, du moins occasionnellement, dans l’habitat de cette espèce au large de la côte est du Canada. Aucune conséquence de ces sources de bruit sur cette espèce n’a été démontrée directement. Toutefois, les effets létaux des sources de bruit ont été largement démontrés chez des individus d’espèces apparentées. Il est donc raisonnable de présumer l’existence d’effets potentiels similaires chez les individus de cette espèce. Les impacts potentiels au niveau de la population de ce type de mortalité ne sont pas connus.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : il n’y a pas d’information sur les tendances de la population.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : zone d’occupation et zone d’occurrence > 20 000 km².

Critère C (Petite population globale et déclin) : la taille totale de la population est inconnue.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : la taille totale de la population est inconnue.

Critère E (Analyse quantitative) : il n’y a aucune analyse quantitative disponible.