Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le micocoulier rabougri (Celtis tenuifolia) au Canada – Mise à jour

Résumé du rapport de situation

Six populations du C. tenuifolia ont été répertoriées dans le sud de l'Ontario. Ces populations font partie de la vingtaine de populations établies dans le sud de la région des Grands Lacs, isolées de l'aire de répartition principale de l'espèce située au sud des limites de la dernière glaciation dans l'est de l'Amérique du Nord. Étant donné que le C. tenuifolia est une espèce de milieux dynamiques exposés à des conditions rigoureuses, seuls quelques individus semblent atteindre l’âge maximal de 40 à 65 ans; une mortalité importante s'observe chez les jeunes arbres, et des perturbations naturelles ou anthropiques entraînent sans cesse la perte d’individus reproducteurs. En 2002, les populations semblaient se maintenir par rapport au recensement de 1984 et aux dénombrements précis de 1989-1990; les augmentations observées résultent probablement du caractère plus exhaustif des relevés et de la découverte de sites auparavant inconnus. L'habitat des six populations ne semble pas menacé, sauf par les activités d'extraction du calcaire, dans les sites de type alvar, et par l’expansion d’une sablière, dans l'est de l'Ontario.