Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le micocoulier rabougri (Celtis tenuifolia) au Canada – Mise à jour

Répartition

Répartition mondiale

Le micocoulier rabougri est une espèce nord-américaine dont l'aire de répartition principale s'étend depuis le bassin inférieur du Mississippi jusqu'au piémont et à la plaine côtière de l'Atlantique. Il est présent depuis l'est du Texas, l’est de l'Oklahoma et le sud du Missouri jusqu’à la Virginie et au golfe du Mexique. Il en existe aussi des populations isolées dans l'ouest de l'Illinois, dans le nord de l'Indiana, en Ohio, dans le sud du Michigan et en Ontario (figure 1). La carte de répartition de Keddy (1984) présente la répartition mondiale de l’espèce de manière générale, tandis que celle de Dunster (1992), reproduite ci-dessous à la figure 1, indique en détail les populations isolées et les limites de la dernière glaciation.

Figure 1. Répartition mondiale du Celtis tenuifolia (Dunster, 1992)

Figure 1. Répartition mondiale du Celtis tenuifolia

Répartition canadienne

Au Canada, l'espèce n'est connue que dans six localités, non contiguës et toutes situées en Ontario; plusieurs de celles-ci n'ont été découvertes que récemment. Le premier spécimen a été récolté dans la région de Port Franks, en 1907. À la pointe Pelée, le premier spécimen n'a été récolté qu'en 1963 (Point Pelee National Park, 1991), et l’espèce a par la suite été considérée comme répandue, mais peu commune (Maycock et al., 1978). Core (1948) ne mentionne pas l’espèce dans sa flore des îles du lac Érié. À l'île Pelée, le premier spécimen a été récolté en 1958; Campbell et Reznicek (1977) mentionnent également ce spécimen, à titre de mention récente. La population de Point Anne n'a pas été signalée avant 1982, et les deux autres sites de la région de Belleville ne l'ont pas été qu’en 1991 et 1993 (figure 2). Au Canada, l’espèce a une zone d'occurrence légèrement inférieure à 5 000 km² (si on en exclut le territoire séparant les sites du sud-ouest de l’Ontario de ceux de l'est de cette province). La zone d'occupation est d'environ 18,5 km².

Figure 2. Répartition du Celtis tenuifolia au Canada (l’espèce n’y est présente que dans le sud de l'Ontario).

Figure 2. Répartition du Celtis tenuifolia au Canada