Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le micocoulier rabougri (Celtis tenuifolia) au Canada – Mise à jour

Habitat

Besoins de l'espèce

En Ontario, l'espèce est présente dans deux types semblables d'habitat : 1) des milieux sablonneux secs dans des forêts claires, près des rives du lac Érié et du lac Huron ainsi que sur les versants surplombant la rivière Trent (Grand Bend, pointe Pelée, pointe Fish de l’île Pelée et Stirling Slope); 2) des milieux calcaires secs (alvars argilo-loameux sur au roc calcaire) dans des forêts claires, dans l’intérieur de l'île Pelée ainsi qu’à Point Anne et à Lonsdale. Les sols sablonneux ont généralement une teneur élevée en calcaire et un pH supérieur à 7. Ces milieux ouverts semblent être des forêts en début de succession ou résulter de conditions extrêmement sèches.

En Ontario, le Celtis tenuifolia pousse dans des forêts claires et sèches, où il côtoie le Quercus velutina, le Q. muehlenbergii, le Q. prinoides, le Q. rubra, le Juniperus virginiana et le Rhus aromatica (Klinkenberg, 1984). Wagner (1974) mentionne qu’au Michigan le C. tenuifolia est associé aux espèces suivantes : Carya ovalis, Ceanothus americana, Juglans nigra, Lonicera tatarica, Pyrus coronaria, Pyrus malus, Quercus coccinea, Rhus glabra et Sassafras albidum.  

Tendances de l'habitat

Dans les sites ontariens du C. tenuifolia, le milieu n'a pas beaucoup changé, mais il est menacé, dans certains cas, par l'expansion des activités d'extraction de calcaire ou de sable. Des relevés effectués dans des milieux semblables de l'île Pelée et dans des alvars de l'est de l'Ontario ont permis de constater une certaine expansion des populations; toutefois, ces observations sont discutables, car il pourrait s'agir de populations déjà bien établies mais auparavant inconnues (à Stirling Slope et à Lonsdale).

Protection et propriété des terrains

Les populations de la pointe Fish et certaines parties de la population de Grand Bend sont situées dans des parcs provinciaux et sont donc protégées. Les populations de la pointe Pelée sont situées dans un parc national. Une partie du secteur Port Franks de la région de Grand Bend fait partie d'une réserve naturelle de la Société canadienne pour la conservation de la nature. Certaines parties du site de Grand Bend ainsi que les sites de l'intérieur de l'île Pelée, de Point Anne, de Stirling Slope et de Lonsdale sont situés sur des terrains privés. L'expansion des activités d'extraction du calcaire, dans l'est de l'Ontario, réduit l'habitat potentiel du micocoulier rabougri et d'autres espèces importantes.