Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’isopyre à feuilles biternées au Canada

Taille et tendances des populations

Le tableau 1 résume les données relatives aux métapopulations de l’Ontario, qui reposent sur des visites faites par Austen durant les mois de mai et de juin 1989, ainsi que sur le travail de J. Bowles réalisé sur le terrain durant les étés 1986, 1988 et 1989. Le tableau contient des estimations du nombre de plantes par sous-population aux sites visités par Austen au mois de mai 1989. Ces estimations ont été établies par dénombrement des tiges en ce qui a trait aux petites populations et selon la superficie couverte par les colonies en ce qui a trait aux grandes populations. L’information récente provient des relevés réalisés par M. Thompson en mai 2003 et en juin 2004 (six jours).

Les chiffres représentent le nombre total de tiges (tiges végétatives et tiges florifères). Il est difficile de déterminer le nombre de clones dans certaines sous-populations sans causer de dommages aux plantes. L’utilisation du terme « sous-population » renvoie à un groupe de plantes séparé (ou à un clone séparé) qui fait partie d’une métapopulation, les sous-populations d’une métapopulation donnée se trouvant habituellement à moins de 1 km les unes des autres (NHIC, 2002).

Tableau 1. Sommaire de l’effectif ontarien de l’Enemion biternatum
IDOEnº de la sous-populationLieu1897, L. Boughneravant 1986, D. Britton1988 1989, J. Bowles1989, M. Austen1993, M.J. Oldham1994, J. Bowles2002, D. Bradley2003 2004, M.J. Thompson
22aRuisseau Medway   1 colonie, 200 plantes   Non trouvée
22bRuisseau Medway  4 colonies    Non trouvée
22cRuisseau Medway   <500 plantes   Non trouvée
22dRuisseau Medway  ?    Non trouvée
22eRuisseau Medway  1 colonie, 2500 plantes    Non trouvée
22fRuisseau Medway   3 colonies, 12 500 plantes   Non cherchée
22gRuisseau Medway   4 colonies, 1750 plantes   Non trouvée
22hRuisseau Medway   15 000 à 20 000 plantes   35 000 plantes
22iRuisseau Medway   1 colonie, 500 000 à 700 000 plantes   500 000 à 700 000 plantes
22jRuisseau Medway   1 colonie, 50 à 75 plantes   Non trouvée
11aRuisseau Kettle au nord de Port Stanley   30 colonies, 12 500 plantes   10 000 plantes
11bRuisseau Kettle au nord de Port Stanley   25 colonies, 10 000 plantes   10 000 plantes
11cRuisseau Kettle au nord de Port Stanley   8 colonies   Non trouvée
11dRuisseau Kettle au nord de Port Stanley   10 colonies, 800 plantes   Non trouvée
11eRuisseau Kettle au nord de Port Stanley   Centaines de milliers de plantes   100 000 plantes
11fRuisseau Kettle au nord de Port Stanley   9 colonies, 12 000 plantes   10 000 plantes
11gRuisseau Kettle au nord de Port Stanley   6 colonies, 3500 plantes   3000 plantes
11hRuisseau Kettle au nord de Port Stanley   2 colonies, 3500 à 5000 plantes   3000 plantes
44aRivière Ausable   14 colonies, 2500 à 3000 plantes   Non trouvée
44bRivière Ausable    de 20 à 30 colonies, 50 à 100 plantes par colonie  1000 plantes
55Rivière Thames     ? Pas de permission
33Parkhill      11 colonies, 400 plantesNon dénombrée
6 Forêt Middlemarch ?     Disparue du pays
7 Vallée Lynn?      Disparue du pays
1717Ruisseau Kettle    ?  Non trouvée

Nota : IDOE est le numéro d’identification de l’occurrence de l’élément, associé à l’information sur les occurrences consignée au Centre d’information sur le patrimoine naturel de l’Ontario, situé à Peterborough. Les points d’interrogation indiquent que seule la présence de l’espèce a été notée, aucune donnée relative à la population n’ayant été fournie.

Sommaire des populations existantes

L’Enemion biternatum a déjà été répertorié dans huit régions du sud-ouest de l’Ontario. Le rapport de situation de 1990 (Austen, 1990) documentait quatre régions dans la province. En 2003, six populations existaient toujours, soit celles du ruisseau Medway, du ruisseau Kettle au nord de Port Stanley, de la rivière Ausable, de Parkhill, de la rivière Thames et du ruisseau Kettle. Trois de ces populations (ruisseau Medway, ruisseau Kettle au nord de Port Stanley et rivière Ausable) sont formées de deux à dix sous-populations.

La population du ruisseau Medway, dans le comté de Middlesex, représente une partie importante de la population canadienne en raison du nombre considérable de plantes. Les espèces Arisaema dracontium et Lithospermum latifolium, toutes deux rares en Ontario, peuvent aussi être observées dans cette région. Les dix sous-populations qui composent cette population sont situées dans une aire d’utilisation publique qui risque peu d’être développée, puisqu’il s’agit d’une zone de plaine inondable gérée par l’office de conservation de la nature du cours supérieur de la Thames (Austen, 1990).

La population située le long du ruisseau Kettle et de ses affluents (dans le comté d’Elgin) est aussi particulièrement importante, puisque ses sous-populations dispersées, qui comptent souvent des milliers de plantes chacune, sont fréquemment associées à d’autres taxons rares, comme le Mertensia virginica. Certaines sous-populations sont souvent bordées par des champs agricoles ou des pentes boisées abruptes d’un côté et par le ruisseau Kettle ou un de ses affluents de l’autre. Les terres de ce secteur sont la propriété d’une seule famille. La population située le long de la rivière Ausable, dans le comté de Lambton, est la seule qui a été trouvée dans ce comté par Austen (1989).

On pensait que la population nº 3, située dans la zone de conservation de Parkhill, avait disparu après la dernière récolte de l’espèce faite à cette localité en 1893. Elle a depuis été redécouverte (Bradley, 2002).

Il est probable que la population nº 5, située le long de la rivière Thames, existe toujours (M. Oldham, comm. pers.). Aucune donnée relative à celle-ci n’a été recueillie jusqu’à maintenant. Cette mention repose sur une observation de Jane Bowles faite en 1994 (NHIC, 2002).