Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Salamandre à nez court (Ambystoma texanum) au Canada

Protection

Deux des cinq étangs ou lieux de reproduction connus de l’A. texanum au Canada sont situés dans des réserves naturelles de l’île Pelée : l’une de ces localités est celle du chemin Stone et l’autre, celle du bois de la pointe Mosquito et de la pointe Fish. Le fait que la reproduction a lieu discrètement sous le couvert de la nuit et que les salamandres restent sous terre pendant la saison touristique réduit les possibilités de capture d’adultes. Au Canada, l’Atexanum a été désigné comme une espèce préoccupante (P) par le COSEPAC en 1991 et, en Ontario, comme une espèce menacée par le MRNO. Le centre des États-Unis constitue l’aire de répartition principale de l’espèce, laquelle est considérée comme non en péril dans la plus grande partie de son aire de répartition connue et s’est vu attribuer la cote G5 (non en péril à l’échelle mondiale) (Global Heritage Status). Aux États-Unis et au Canada, les cotes suivantes ont été attribuées à l’espèce : Alabama (S3), Arkansas (S5), Illinois (S5), Indiana (S4), Iowa (S3), Kansas (S5), Kentucky (S5), Louisiane (S5), Michigan (S1), Mississippi (S5), Missouri (S?), Nebraska (S1), Ohio (S?), Oklahoma (S5), Tennessee (S5), Texas (S5), Virginie-Occidentale (S1) et Ontario (S1) [définitions des cotes infranationales : S1 = fortement en péril; S2 = en péril; S3 = vulnérable; S4 = apparemment non en péril; S5 = non en péril].