Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la tortue luth dans les eaux canadiennes de l'Atlantique


8. Aspect socio-économique

La LEP exige qu'un ou plusieurs plans d'action soient élaborés pour la mise en œuvre du programme de rétablissement. Le ou les plans d'action doivent comprendre une évaluation des répercussions socioéconomiques de leur mise en œuvre ainsi que des avantages qui en découlent [alinéa 49(1)e)]. Comme il n'est pas possible actuellement de déterminer quelle est la meilleure marche à suivre pour le rétablissement de la tortue luth, on ne peut que formuler pour le moment des énoncés généraux au sujet des coûts et des avantages liés à la conservation et au rétablissement.

Les coûts de la conservation sont généralement des coûts « initiaux », concentrés géographiquement ou par secteur de l'industrie. En revanche, les avantages de la conservation sont généralement diffus dans toute la société et il est possible qu'ils ne se concrétisent que dans l'avenir. Pour le secteur public, les coûts associés à la conservation et au rétablissement peuvent comprendre les coûts de la collecte  d'information (dont les recherches scientifiques), des consultations, des négociations, de la surveillance et de l'application de la loi. Il convient de comptabiliser correctement les coûts et avantages nets des divers secteurs. Ce qui est un « coût » pour quelqu'un, peut être un « avantage » pour quelqu'un d'autre. Il importe également de savoir que les initiatives de surveillance et de mise en œuvre peuvent rapidement se solder par des coûts prohibitifs lorsque les utilisateurs de la ressource n'adhèrent pas aux plans d'action. D'où l'importance que peuvent revêtir les investissements du secteur public dans les programmes de sensibilisation à la conservation et dans les activités entreprises dans le cadre des grands programmes de conservation et de rétablissement en vue de faire naître la confiance.

Au nombre des avantages que la conservation et le rétablissement de la tortue luth devraient procurer à la société canadienne pourraient figurer la valeur d'usage direct sans consommation (p. ex. les excursions d'observation de la faune); la valeur d'usage indirect (p. ex. le rôle joué par l'espèce dans l'équilibre de l'écosystème); la valeur d'information (p. ex. la valeur de la connaissance d'aspects importants du cycle vital de l'espèce qui pourrait être utilisée pour modéliser la dynamique de la population et mieux gérer l'espèce à l'avenir); la valeur pour les générations à venir et la valeur d'existence (c.-à-d. la valeur que revêt la tortue luth pour les Canadiens qui n'en  feront jamais d'« usage » quelconque).