Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le pèlerin (population du Pacifique) au Canada

Répartition

Aire de répartition mondiale

Les pèlerins occupent partout dans le monde les eaux tempérées des plateaux côtiers, mais de manière localisée (figure 2), et sont présents au large des côtes de 50 pays (Froese et Pauly, 2005). Dans l'Atlantique Nord, les pèlerins sont observés du sud-est au sud-ouest en passant par le nord, depuis le Sénégal et plusieurs pays d’Europe (y compris dans la mer Méditerranée), en passant par la Norvège, la Suède et la Russie, jusqu’à l’Islande, le Canada (Terre-Neuve, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick), la côte est des États-Unis et le golfe du Mexique plus à l’ouest. Dans le Pacifique Nord, les pèlerins sont également observés du sud-ouest au sud-est avec une pointe septentrionale, depuis le Japon, la Chine et les îles Aléoutiennes, jusqu’à l'Alaska, la Colombie-Britannique et la côte ouest des États-Unis et du Mexique (Baja California et nord du golfe de Californie) (Compagno, 2001). Le pèlerin n'a jamais été observé dans les eaux équatoriales.


Figure 2 : Aire de répartition mondiale des pèlerins

Figure 2 : Aire de répartition mondiale des pèlerins.

Les zones en gris foncé représentent les aires de répartition connues du pèlerin; les zones en gris pâle représentent des aires possibles selon les préférences thermiques de l'espèce. Source : Compagno, 2001.


Aire de répartition canadienne

La répartition actuelle du pèlerin dans les eaux canadiennes du Pacifique est très mal connue. Il n'y a eu que six observations fiables le long de la côte du Pacifique depuis 1994 (deux observations confirmées et quatre prises accessoires) (figure 3). Des enregistrements datant de la fin du XVIIIe siècle ont été utilisés pour localiser plusieurs baies et passages espacés les uns des autres où les pèlerins étaient régulièrement observés dans le passé (tableau 1; Wallace et Gisborne, 2006). D'importants regroupements de pèlerins ont été observés à plusieurs reprises dans trois secteurs : (1) le bras de mer Rivers/bassin Queen Charlotte; (2) la baie Clayoquot; (3) la baie Barkley (figure 3). Des groupes plus petits ou non confirmés ont été observés dans le passé à de nombreux autres endroits dans le détroit de Georgie (cap Lazo, île Texada et passage Saanich) et au large des bancs, au sud de l'île de Vancouver (tableau 1).


Figure 3 : Occurrences connues du pèlerin au large de la Colombie-Britannique entre 1996 et 2004 selon les prises au chalut

Figure 3 : Occurrences connues du pèlerin au large de la Colombie-Britannique entre 1996 et 2004 selon les prises au chalut.

(base de données PacHarTrawl, n = 4, les cercles montrent les poids individuels) et des observations visuelles opportunistes à la surface (N = 2; étoiles). Les noms d'emplacement (détroit de la Reine-Charlotte, baie Clayoquot et baie Barkley) font référence aux secteurs qui accueillaient historiquement d'importants regroupements de pèlerins.

Au cours d'une période de trois générations (de 66 à 99 années), les pèlerins ont pratiquement disparu de tous les secteurs où ils étaient autrefois abondants. Cette disparition ne peut pas être attribuée à une réduction des activités de recherche. Les trois secteurs où les pèlerins étaient les plus nombreux dans le passé sont encore fréquentés intensivement par les marins. Par ailleurs, la côte de la Colombie-Britannique sert de plus en plus au tourisme et aux activités récréatives. Vu sa taille importante et sa présence évidente à la surface, le pèlerin aurait été signalé dans d'autres secteurs si son aire de répartition ne s'était que légèrement modifiée. La zone d'occurrence historique, dans les eaux canadiennes du Pacifique, comprend les secteurs de la plate-forme continentale de moins de 200 m de profondeur, ce qui représente 80 000 km2. La zone d'occurrence actuelle est inconnue, mais elle est certainement réduite.

Tableau 1 : Observations historiques de pèlerins en Colombie-Britannique et dans les eaux adjacentes énumérées selon l'ordre alphabétique des noms d'emplacement
EmplacementAnnéeNombre de requins / commentairesSource
Canal Alberni1921Navire arraisonnéPort Alberni News, le 31 août 1921
Astoria, Orégon19431 foie de 2 000 livresThe Fisherman, le 24 août 1943, p. 2
Île Ballenas (phare)1956 Colonist, le 5 juin 1956, p. 13
Baie Barkley (nombreux emplacements)1943-1969Nombreux requinsNombreuses sources (voir l'Annexe 1)
Quai de Beaver Creek, au nord de Nanaimo1893« un autre groupe de requins »Colonist, le 30 juillet 1916
Île Bowen19581Sun, le 29 août 1958, p. 29
Baie Brentwood1952 Times Colonist, le 5 juillet 1952, p. 11;
Baie Brentwood1956 Colonist, le 5 juin 1956, p. 13
Cap LazoFin des années 19901 (non confirmé)Mark Saunders, Station biologique du Pacifique
Baie Clayoquot1973-1992 Résumé dans Darling et Keogh (1994)
Île Cortes (Bliss Landing)19421 foie de 1 600 livres--filet à chiens de merThe Fisherman, le 8 septembre 1942, p. 3
Eagle Crest, île de Vancouver1956 Colonist, le 5 juin 1956, p. 13
Esquimalt Harbour19591 (23 pieds de long)Times, le 17 juillet 1959, p. 27
Détroits Fitzhugh et R.C.1955 Province, le 13 août 1955, p. 20 (Mag. Sec.)
Gibsons (petite île à la pointe sud de l'île Bowen).19581 (27 pi 10 po)Sun, le 11 septembre 1958, p. 21
Bancs La Perouse1935Nombreux requinsMinistère des Pêches, dossier nos 62-3-1, communication écrite en date du 15 avril 1935
Bancs La Perouse1944 Province, le 16 juin 1944, p. 5
Ladysmith1952 Colonist, le 28 juin 1952, p. 13
Île Mistaken1956 Colonist, le 5 juin 1956, p. 13
Namu (voir bras de mer Rivers)1940-1948 Diverses
Baie Neah1868 Swan, James G. 1868. The Indians of Cape Flattery. p. 29.
North Saanich (baie Cole)19591 (non confirmé)Colonist, le 19 juin 1959, p. 21
Baie Oak1958Non confirméTimes, le 5 août 1958, p. 15
Baie Pachena195631 ou 34 (plus importante capture--avril)Vancouver Sun, le 16 mai 1956
Parksville (plage Rathtrevor)19481 (squelette)Vancouver Sun, le 18 décembre 1948, p. 23. (confirmée par J.L. Hart de la SBP)
Parksville (plage Rathtrevor)1956 Colonist, le 5 juin 1956, p. 13
Parksville (pointe Arbutus)19431 (18 pi de long)Rapport d'étape du Conseil de recherches sur les pêcheries du Canada, 56 p. 15 (1943)
Port Alberni19521 (15 pi, 2000 lb)Times Colonist, 9 juillet 1952, p. 9
Prince Rupert (Island Point)1937 / 19381The West Coast Fisherman, octobre 1990, p. 44-45
Qualicum1892~100Colonist, le 30 juillet 1916;
Qualicum1946 Colonist, le 8 novembre 1946, p. 16.
Qualicum19551Colonist, le 31 mai 1955, p. 24
Qualicum19561Colonist, le 5 juin 1956, p. 13
Détroit de la Reine-Charlotte (fort probablement le secteur du bras de mer Rivers)1891abondanceNatural History Society of BC. 1891. The Economic Fishes of British Columbia, vol. 1, no 1, p. 20-33.
Détroit de la Reine-Charlotte (fort probablement le secteur du bras de mer Rivers)1897 Gosnell, R.E. 1897. Annuaire de la C.-B.
Bras de mer Rivers1915Centaines de requins signalésProvince, le 15 juillet 1915, p. 3
Bras de mer Rivers1940-1948 Nombreux journaux et magazines de pêche (voir l'Annexe 1)
Baie Saanich – baie Tod19561 touché, 4 observés 1 (16,5 pi, 2 500 lb)Times, le 20 avril 1956, p. 6
Baie Saanich – baie Tod1956 Colonist, le 9 août 1956, p. 1
Baie Saanich – baie Tod1957 Times, le 28 novembre 1957, p. 23
Île Texada194712Province, le 7 juin 1947, p. 5
Uchucklesit Harbor (baie Barkley)19488Times, le 17 juillet 1948, p. 6
Ucluelet1946 West Coast Advocate, le 18 juillet 1946, p. 14
Ucluelet (4 milles au large)1955 Colonist, le 9 septembre 1955, p. 13