Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Lupin des ruisseaux (Lupinus rivularis) au Canada

Sommaire biographique des contractuels

Brian Klinkenberg est professeur agrégé de géographie à la University of British Columbia et collaborateur au Centre of Applied Conservation Biology de la faculté de foresterie. Il détient un doctorat en géographie et une maîtrise en biogéographie de la University of Western Ontario, à London (Ontario). Ses domaines d’expertise sont l’usage des SIG, la biologie de la conservation, la biogéographie et les espèces rares. Il est auteur ou coauteur de plusieurs rapports de situation du COSEPAC sur les plantes rares, notamment sur le Cephalanthera austiniae, le Bidens amplissima, l'Opuntia humifusa, le Celtis tenuifolia, le Collinsia verna et le Desmodium ilinoense. Il a déjà réalisé des analyses spatiales du recoupement de l’aire de plantes rares dans la zone carolinienne d’Ontario et sur la biogéographie de la flore des îles du lac Érié. Il fait partie de plus de trente comités de direction d’étudiants des cycles supérieurs en biologie de la conservation et en géographie. Il participe actuellement à la compilation d’une base de données sur la biodiversité de Richmond et de la vallée du bas Fraser (Colombie-Britannique). Il fait aussi partie du Groupe d’action en conservation et planification de mesures de rétablissement de l’Équipe de rétablissement des écosystèmes du chêne de Garry (GOERT).

Rose Klinkenberg détient un B.Sc. en biologie de terrain de la University of Toronto. Elle a travaillé en qualité d’écologiste et de botaniste au ministère des Richesses naturelles de l’Ontario, où ses fonctions l’ont amenée à faire des inventaires biologiques dans des réserves et des parcs de la province, à sélectionner des AINS et des réserves naturelles dans le Sud-Ouest de l’Ontario, à évaluer des espèces et des milieux menacés ou en voie de disparition dans le Sud-Est de l’Ontario et à coordonner le projet de recensement des aires naturelles des comtés de Kent et d’Elgin. Elle est auteure ou coauteure de plusieurs rapports de situation du COSEPAC sur les plantes rares, dont le Cephalanthera austiniae, le Bidens amplissima, l’Isotria verticillata et l’Opuntia humifusa. Elle a aussi participé à l’élaboration de plans de gestion de la végétation pour plusieurs réserves et parcs provinciaux. Elle collabore présentement à la création d’une base de données sur les tourbières de la vallée du bas Fraser (Colombie-Britannique) et d’une autre sur la biodiversité de Richmond et du bas Fraser. Elle fait partie de la direction de la Richmond Nature Park Society et de son comité d’écologie. Elle a aussi contribué à la préparation de la liste des plantes vasculaires de Richmond.