Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Lupin des ruisseaux (Lupinus rivularis) au Canada

Experts consultés

Voici la liste des experts sur les espèces rares de Colombie-Britannique et le Lupinus rivularis en particulier, les milieux susceptibles d’abriter le L. rivularis en Colombie-Britannique et les usages du L. rivularis par les peuples Autochtones, avec lesquels nous avons communiqué et qui ont fourni des renseignements (les autres personnes dont le nom figure sur la liste fournie par le COSEPAC et avec lesquelles nous avons communiqué, mais qui n’ont pas répondu ou qui n’étaient pas en mesure de fournir l’information que nous recherchions, ne sont pas mentionnées ci-dessous) :

  1. Beverly Bird. Communication personnelle. Courriel : bbird@istar.ca, Autochtone experte en environnement et SIG, nous a donné l’adresse électronique de quatre autres personnes susceptibles de nous renseigner sur l’espèce. Seulement une d’entre elles (Keith Williams) a répondu, et cette personne nous a renvoyé à la publication de Teit et Steedman (1930). Beverly a elle-même tenté de communiquer avec chacune des autres personnes, mais en vain.

  2. Cheryl Bryce, chercheure et agente de relations publiques, membre de la Première nation Songhees, Victoria (Colombie-Britannique). Courriel : songhees@pacificcoast.net. Nous avons tenté de la joindre le 23 juillet 2001. Aucune réponse. Nous l’avons rencontrée en mai lors d’une sortie sur le terrain. Elle a dit qu’elle ne connaissait pas l’espèce, mais qu’elle s’informerait.

  3. Adolph Ceska, écologiste-botaniste au British Columbia Conservation Data Centre, Wildlife Inventory Section, Ressources Inventory Branch, Ministry of Environment, Lands and Parks, P.O. Box 9344, Stn. Prov. Govt., Victoria (C.-B.). Nous avons communiqué avec lui à plusieurs reprises. Il nous a indiqué l’emplacement du site de Sooke et nous a fourni des spécimens supplémentaires.

  4. Rob Alvo, biologiste spécialisé en conservation, Direction de l’intégrité écologique, Parcs Canada, 25, rue Eddy, Hull (Québec), K1A 0M5. Courriel : robert_alvo@pch.gc.ca. Nous lui avons envoyé un message le 23 juillet. Il a répondu le même jour. Il a envoyé un nouveau message le 7 août, avec une note de Don Rivard. Il s’est adressé à trois autres personnes susceptibles de nous renseigner plus à fond (Brian Reader, Heather Holmes, Norm Sloan), mais aucune d’entre elles n’a communiqué avec nous.

  5. George Douglas, botaniste au British Columbia Conservation Data Centre, Wildlife Inventory Section, Ressources Inventory Branch, Government of BC, P.O. Box 9344, Stn. Prov. Govt., Victoria (C.-B.). Nous avons communiqué avec lui à plusieurs reprises durant l’évaluation. Il a fourni les données sur l’espèce enregistrées dans la base du Centre.

  6. Dave Fraser, spécialiste des espèces en péril, Wildlife Branch, Ministry of Environment, Lands and Parks, Government of British Columbia, P.O. Box 9374 Stn. Prov. Govt., Victoria (C.-B.) V8W 9M4. Courriel : Dave.Fraser@gems8.gov.bc.ca. Nous lui avons envoyé un message le 23 juillet 2001. Il nous a transmis à deux reprises des renseignements très importants sur la présence du Lupinus arboreus à l’île de Vancouver. Il a également fourni de précieux commentaires sur le rapport provisoire (que nous avons incorporés à la version finale avec la mention « Fraser, 2002, comm. pers. »).

  7. Fred Ganders, professeur au département de botanique de la University of British Columbia, à Vancouver. Communication personnelle. Il a fourni une quantité considérable d’information sur l’hybridation et les critères d’identification des espèces.

  8. Frank Lomer, botaniste-conseil, expert de la flore de la vallée du bas Fraser et du L. rivularis en particulier. New Westminster (C.-B.). Nous avons été en communication constante avec lui pendant toute l’évaluation. Il a fourni de l’information sur tous les sites de la vallée du bas Fraser. Il a participé à l’inventaire des sites et à la recherche de nouvelles populations. Il est le seul autre botaniste de Colombie-Britannique à avoir visité tous les sites de la vallée du bas Fraser.

  9. Nick Page, étudiant diplômé au département de botanique de la University of British Columbia, à Vancouver (C.-B.). Il étudie les espèces poussant sur les dunes. Il nous a renseignés sur les populations de L. littoralis de l’île de Vancouver.

  10. Hans Roemer, spécialiste en écologie végétale au Ministry of Environment, Lands and Parks de la Colombie-Britannique. Nous lui avons envoyé un message en mai 2001. Il a répondu qu’il n’avait aucune connaissance sur l’espèce.

  11. Teresa Sholars, écologiste et taxinomiste, professeur de sciences biologiques et coordonnatrice des programmes scientifiques au Mendocino Coast Campus, College of the Redwoods, 1211, prom. Del Mar, Fort Bragg, 95437. Teresa est co-auteure du chapitre sur les lupins du Jepson Manual of California Plants et auteure du chapitre sur les lupins de Flora of North America, en préparation. Elle a fourni de l’information d’une importance capitale sur l’espèce : classification, écologie, hybridation et introgression. Nous avons été en communication constante avec elle pendant toute la durée de l’évaluation.