Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la tortue molle à épines (Apalone spinifera) au Canada

Protection actuelle ou autres désignations

La tortue-molle à épines figure actuellement sur la liste des espèces menacées du COSEPAC. En Ontario, cette espèce est protégée en vertu de la Loi sur la protection du poisson et de la faune (1999), et son habitat fait également l’objet d’une certaine protection grâce aux politiques sur le patrimoine naturel d’une Déclaration de principes provinciale en vertu de la Loi sur l’aménagement du territoire de l’Ontario, laquelle protège des portions importantes de l’habitat de toutes les espèces menacées. Plusieurs sites de nidification de la tortue-molle à épines sont également protégés, à différents degrés, du fait qu’ils se trouvent sur des terres provinciales ou domaniales. Enfin, une nouvelle loi actuellement à l’étude au Québec interdira la capture, la garde en captivité, le transport et la vente de toute sous-espèce de l’Apalone spinifera (P. Galois, comm. pers.).

En Ontario, un des sites de nidification est situé sur des terres domaniales et un autre se trouve sur des terres provinciales, mais tous les autres sont sur des terres privées. Même si les deux sites se trouvant sur des terres publiques sont à l’abri de tout projet futur de développement, il n’en demeure pas moins que, de tous les sites de nidification de l’Ontario, ce sont ceux où l’on observe le niveau d’activités récréatives le plus élevé. Or non seulement cette activité humaine intense a-t-elle une incidence directe sur les tortues (perturbation, risque de collision avec des embarcations, etc.), mais elle attire aussi davantage de ratons laveurs. Enfin, des tortues-molles sont capturées lors des activités de piégeage de la chélydre serpentine qui se déroulent à proximité.