Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’aster divariqué au Canada – Mise à jour

INFORMATION SUR L’ESPÈCE

Nom et classification

Nom scientifique :                 Eurybia divaricata (L.) Nesom

Synonymes :                         Aster divaricatus L.

                                               Biotia macrophylla (L.) DC. var. divaricata (L.) DC.

                                               Aster corymbosus Aiton

Noms commun :                    aster divariqué, aster à rameaux étalés

Famille :                                 Astéracées

            Dans les flores d’Amérique du Nord, toutes les espèces du genre Eurybia étaient classées sous le genre Aster. La nomenclature actuelle s’écarte considérablement de l’ancienne, et cela est amplement justifié sur le plan morphologique, puisque les espèces du genre Eurybia n’ont aucun lien génétique avec celles du genre eurasien Aster. Nesom a divisé le genre Eurybia en cinq sections (Semple et al., 1996). Les espèces de la section Eurybia (Biotia) ont les feuilles basilaires cordées, alors que celles des autres sections ont les feuilles basilaires oblancéolées ou obovées.

Description

L’Eurybia divaricata est une herbacée vivace à floraison automnale. Il s’agit d’une plante à rhizomes (tiges souterraines horizontales) qui forme des colonies. Les feuilles supérieures sont profondément dentées en scie, et les feuilles inférieures sont étroitement cordées (figure 1). La plante produit de petits capitules réunis en corymbe. Les fleurs du disque, jaunes et violettes, sont entourées de rayons blancs. Pour une description plus détaillée, se reporter aux ouvrages suivants : The Asters of Ontario (Semple et al., 1996), Manual of Vascular Plants of Northeastern United States and Adjacent Canada (Gleason et Cronquist, 1991) et le premier rapport de situation du COSEPAC sur la situation de l’espèce (Sharp et al., 1995).


Figure 1. Morphologie de l’Eurybia divaricata (Semple et al., 1996).

 Figure 1. Morphologie de l’Eurybia divaricata (Semple et al., 1996).

Les anciennes nomenclatures placent la plupart des asters sous le genre Aster L. Cependant, les études morphologiques, les analyses du polymorphisme des fragments de restriction de l’ADN chloroplastique et les travaux de séquençage des espaceurs transcrits internes (ITS) menés au cours des dix dernières années, de même que les études en cours sur les caryotypes, montrent que les asters constituent un groupe polyphylétique, dont les éléments se situent dans un certain nombre phylades très distinctes de la tribu des Astérées (Nesom, 1994).