Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’abronie rose (Abronia umbellata) au Canada

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Statut à l’échelle mondiale 

L’Abronia umbellata ssp. breviflora est déclaré « espèce en voie de disparition » par l’État d’Oregon et « espèce préoccupante » par l’U.S. Fish and Wildlife Service. L’espèce n'est pas visée par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), par l'Endangered Species Act des États-Unis ni par le Red Data Book de l'UICN. NatureServe (2002) lui a attribué à l'échelle mondiale la cote G4G5T2, qui signifie que la sous-espèce est jugée « en péril à cause de sa rareté (généralement 6 à 20 sites actuels ou un petit nombre d’individus) ou parce qu’un ou plusieurs facteurs la rendent particulièrement sujette à disparaître ». L’Abronia umbellata ssp. breviflora a la cote S2 (environ 12 sites) en Californie (Kaye, 1995), S1 (trois populations sauvages) en Oregon (Kaye, 1995) et SX (disparue) dans l’État de Washington (Washington Natural Heritage Program, 1994).

Statut à l’échelle du Canada et de la Colombie-Britannique 

En Colombie-Britannique, l’Abronia umbellata ssp. breviflora est désigné espèce en voie de disparition ou espèce menacée et figure sur la liste rouge du ministère de la Gestion durable des ressources (Douglas et al., 2002a). On lui attribue soit la cote S1 (Douglas et al., 2002a), qui correspond au niveau de risque le plus élevé et signifie que l'espèce est « très fortement menacée dans cette province à cause de son extrême rareté (généralement 5 sites actuels ou moins, ou très petit nombre d'individus) ou parce qu'un ou plusieurs facteurs la rendent particulièrement sujette à disparaître », soit la cote SX (Douglas et al., 1998), qui signifie que la plante est disparue. À l’heure actuelle (2003), le Centre de données sur la conservation de la Colombie-Britannique lui attribue la cote SX. Comme la population canadienne de l’espèce est confinée à la Colombie-Britannique, la cote SX attribuée à l’échelle de la province vaut également pour l’ensemble du Canada (NX).

En Colombie-Britannique, aucune loi provinciale ne protège les plantes vasculaires en péril. Toutefois, si l’A. umbellata réapparaissait dans la réserve de parc national Pacific Rim, la protection prévue par la Loi sur les parcs nationaux du Canada s’appliquerait. En outre, la Loi sur les espèces en péril protège les espèces désignées par le COSEPAC se trouvant sur les terres fédérales.