Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Béluga au Canada – Mise à jour

Importance de l'espèce

Le béluga est la seule espèce du genre Delphinapterus. Dans le sud du Canada, la population de l’estuaire du Saint-Laurent est une espèce relique de l’Arctique issue (tout comme la population de l’est de la baie d’Hudson) d’un refuge qui s’est maintenu dans l’est pendant la période glaciaire wisconsinienne. La population du Saint-Laurent a été réduite par la chasse et subit actuellement la menace de l’industrialisation, si bien que le béluga est récemment devenu un symbole des efforts de conservation des espèces marines au Canada.

Le béluga est une source de nourriture de prédilection pour les Inuits de certaines collectivités. La viande de cet animal est extrêmement nutritive et très prisée comme ressource de subsistance partout dans l’Arctique (McGhee, 1974; Reeves et Mitchell, 1987; Byers et Roberts, 1995).

Le béluga a été l’un des premiers cétacés à être détenus en aquarium. Il s’adapte facilement à la captivité et survit bien dans un environnement d’élevage moderne. L’espèce attire depuis longtemps l’attention du public. Plusieurs aquariums disséminés un peu partout dans le monde réussissent à accoupler des bélugas et à conserver des stocks de géniteurs.

Parce qu’ils sont faciles à manipuler, les bélugas, qu’ils soient à l’état sauvage ou en captivité, contribuent à l’approfondissement des connaissances scientifiques sur les cétacés dans de nombreux domaines. Citons notamment la médecine chez les mammifères marins (Ridgway, 1973; St. Aubin et al., 2001), le comportement (Au et al., 1985; Sjare et Smith, 1986; Caron et Smith, 1990; Smith et al., 1994) et l’écologie (Reeves et St. Aubin, 2001).