Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le caribou de Peary (Rangifer tarandus pearyi) et le caribou de la Toundra (Rangifer tarandus groenlandicus) (Population de Dolphin-et-Union) au Canada - Mise à jour

Remerciements

Mon grand-oncle, R. M. Anderson (1876 à 1961), qui a été chef de la Division de la biologie des Musées nationaux du Canada de 1920 à 1946, a contribué aux connaissances sur le caribou de Peary et à la conservation de cet animal par ses premières études et collections de la sous-espèce et par son dévouement infaillible à la conservation de la faune arctique.

Herodier Kalluk et Simione Amagoalik, de Resolute Bay, m’ont accompagné pendant de longues heures de nuit polaire alors que nous observions les réponses du caribou de Peary et du bœuf musqué aux activités sismiques menées dans l’île Bathurst à l’hiver 1974-1975. Tabitha Mullen, qui avait quatre ans lorsque j’ai travaillé avec son père, Kalluk, dans l’île Bathurst, m’a fait connaître les gens de Resolute Bay et m’a permis de rencontrer les membres de l’Association des chasseurs et trappeurs. Nancy Amarualik, de l’Association des chasseurs et trappeurs, m’a expliqué le programme de surveillance biologique de l’association, les changements survenus selon elle dans les populations de caribou et de bœuf musqué et les réponses de ces animaux aux conditions environnementales, ainsi que les techniques de chasse des gens de Resolute Bay, Grise Fiord, Gjoa Haven, Cambridge Bay et d’autres collectivités de la zone de projet. Je suis reconnaissant à Susan Alley, Peter Amarualik, Roger Salluvinig, Nathaniel Kulluk, Martha Idlout, Ludy Kulluk et Mini Nungat, qui m’ont accueilli à Resolute Bay et m’ont donné leur point de vue sur la façon d’intégrer le savoir traditionnel autochtone dans les évaluations scientifiques.

Le présent document est une mise à jour de celui de Miller (1991). Frank Miller m’a aimablement fourni un certain nombre de manuscrits en format électronique, que j’ai « plagiés » sans vergogne pour ne pas avoir à retranscrire la liste des références. Lui-même, Anne Gunn et Mike Ferguson m’ont fourni des réimpressions, des articles à diffusion restreinte épuisés depuis longtemps, ainsi que des documents inédits, comme des présentations à des conférences et des notes de breffage. John Nagy, avec qui j’avais eu le plaisir de marquer des grizzlis des côtes de l’Arctique voilà 28 ans, m’a lui aussi prêté une boîte de rapports sur le caribou de Peary. Anne Gunn, Frank Miller et Mathieu Dumond m’ont fourni des photographies. Doug Harvey m’a transmis les résultats d’entrevues tenues à Resolute Bay et dans d’autres collectivités du Haut-Arctique pour codifier le savoir traditionnel autochtone.

Frank Miller (avec des contributions de Don Thomas et Sam Barry), Anne Gunn, Michelle Wheatley, Marco Festa-Bianchet, Michel Crête, Larry Carpenter, David Nagorsen, John Nagy, Paul Latour et Mike Setterington ont revu les premières versions du manuscrit. Theresa Fowler, Keri Zittlau et Judith Eger m’ont fait des commentaires supplémentaires sur la classification des caribous de l’Arctique.

Le financement du présent rapport a été assuré par le Service canadien de la faune, Environnement Canada.