Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Tortue géographique (Graptemys geographica)

Remerciements

Nous remercions Mike Oldham, de l’Ontario Herpetefaunal Summary (OHS) et du  Centre d'information sur le patrimoine naturel (CIPN), ainsi que David Rodrigue, de la Société d’histoire naturelle de la vallée du Saint-Laurent, qui ont fourni des données provenant de l’Ontario Herpetofaunal Atlas et de l’Atlas des amphibiens et des reptiles du Québec. Pierre Aquin, du Service des Habitats du ministère de l’Environnement et de la Faune, a fourni des publications du gouvernement du Québec, et Joël Bonin, de l’Université McGill, de l’information récente relative à la situation de la tortue géographique au Québec. Lara Minium, de l’organisme The Nature Conservancy, a fourni certains rapports, et Allen Greenbaum, des Toronto Field Naturalists, des numéros déjà parus du bulletin de l’organisme.

Ce rapport a été financé par le Service canadien de la faune d’Environnement Canada.

Ron Brooks et Melissa Cameron ont mis en forme l’ébauche et la version finale (2002).