Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement du morse de l'Atlantique

Habitat essentiel et Conservation

3.1 Identification de l’habitat essentiel de l’espèce

Parce que la population de morses de l’Atlantique Nord-Ouest est disparue du pays et qu’il n’y a pratiquement pas d’information sur son écologie ou sur son utilisation de l’habitat par le passé, il est présentement impossible d’identifier son habitat essentiel.

4. Conservation

Bien que le rétablissement ne soit pas jugé réalisable pour le moment, il subsiste une très faible possibilité de rétablissement naturel par la migration d’individus provenant de la population qui existe encore dans l’est de l’Arctique. Les morses observés dans les eaux de l’est du Canada, qui sont probablement des individus égarés originaires de la population de l’est de l’Arctique, n’ont pas jusqu’ici contribué à un rétablissement naturel et, compte tenu de l’apparente diminution de l’abondance de cette population de l’est de l’Arctique, il semble peu probable que les migrations à partir de cette dernière soient suffisantes pour permettre le rétablissement d’une population dans le sud, mais c’est une possibilité qui existe néanmoins. De bonnes mesures de conservation de la population de l’est de l’Arctique seraient essentielles pour optimiser le potentiel de rétablissement de la population de l’Atlantique Nord-Ouest par les migrations.

Comme la population de morses de l’Atlantique Nord-Ouest est inscrite comme « disparue du pays » sur la Liste de l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril, il est interdit de tuer des individus de cette population ou de leur nuire. Ces interdictions en vertu de la LEP contribueraient à un rétablissement naturel de cette population.

Les mesures de conservation axées sur le maintien de milieux marins et côtiers sains dans l’est du Canadaaideraient à créer des conditions favorables au rétablissement de la population de morses de l’Atlantique Nord-Ouest, si la migration naturelle suffisait à reconstituer cette population.

Que la population considérée se rétablisse ou non, il est encore possible et important de sensibiliser la population canadienne aux espèces que nous avons perdues, comme le morse de l’Atlantique (population de l’Atlantique Nord-Ouest).